metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Projet de Métro à Québec
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Le métro de Montréal et d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Dim Juil 15, 2018 7:13 am    Sujet du message: Projet de Métro à Québec Répondre en citant

Principal projet - J’y vais en Métro

Même budget que le projet de la ville (3.3 G$)
Même ligne de trambus - prolongée vers Legendre
Mêmes voies dédiées RTC sur Robert-Bourassa, Lebourgneuf, Pierre-Bertrand, Hamel et Clémenceau.
En remplacement du tramway, une ligne de Métro partant du Phare jusqu’au Centre Vidéotron, en passant par la Place d’Youville, la gare du Palais et le Jardin St-Roch.

Projet complémentaire

740 M$
Métro sous-fluvial - Lévis-Desjardins jusqu’à Gare du Palais
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
seb_CITL



Inscrit le: 01 Juin 2011
Messages: 393
Localisation: Sainte Marthe Sur Le Lac

MessagePosté le: Lun Juil 16, 2018 4:46 pm    Sujet du message: Re: Projet de Métro à Québec Répondre en citant

Metro-de-QC a écrit:
Principal projet - J’y vais en Métro

Même budget que le projet de la ville (3.3 G$)
Même ligne de trambus - prolongée vers Legendre
Mêmes voies dédiées RTC sur Robert-Bourassa, Lebourgneuf, Pierre-Bertrand, Hamel et Clémenceau.
En remplacement du tramway, une ligne de Métro partant du Phare jusqu’au Centre Vidéotron, en passant par la Place d’Youville, la gare du Palais et le Jardin St-Roch.

Projet complémentaire

740 M$
Métro sous-fluvial - Lévis-Desjardins jusqu’à Gare du Palais


Oublie le métro à Québec ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2606
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Lun Juil 16, 2018 7:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un métro sous le fleuve risque de coûter pas mal moins cher et d'avoir plus d'impact qu'un tunnel autoroutier dans l'est.

Je viens de lire la proposition du collectif J'y vais en métro. Je ne sais pas s'il est faisable (Tant techniquement que politiquement) de construire la station de correspondance à la gare du palais. La ligne verte devra être forée sous le Vieux-Québec. Je verrai mieuxune station de correspondance sous le Parc Jean-Paul L'Allier.

Le coût de 200M$/km a l'air sous-estimé quand on compare aux coûts proposés à Montréal (250M$/km-400+M$/km) et on inclut les courtes interstations (750 m en moyenne sur la rive-nord).

Est-ce qu'une ligne de métro plus courte va attirer significativement plus d'usagers qu'une ligne de tramway+pré-métro plus longue?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Lun Juil 16, 2018 10:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cybernaute a écrit:
Un métro sous le fleuve risque de coûter pas mal moins cher et d'avoir plus d'impact qu'un tunnel autoroutier dans l'est.

Je viens de lire la proposition du collectif J'y vais en métro. Je ne sais pas s'il est faisable (Tant techniquement que politiquement) de construire la station de correspondance à la gare du palais. La ligne verte devra être forée sous le Vieux-Québec. Je verrai mieuxune station de correspondance sous le Parc Jean-Paul L'Allier.

Le coût de 200M$/km a l'air sous-estimé quand on compare aux coûts proposés à Montréal (250M$/km-400+M$/km) et on inclut les courtes interstations (750 m en moyenne sur la rive-nord).

Est-ce qu'une ligne de métro plus courte va attirer significativement plus d'usagers qu'une ligne de tramway+pré-métro plus longue?


Techniquement, la proposition est faisable. Je connais personnellement les membres du collectif. Au niveau de l’ingénierie, ils peuvent compter sur le soutien de M. Robert Vandewinkel (ingénieur) qui a de l’expérience avec les tunneliers au Québec et à l’étranger. C’est d’ailleurs le tunnelier qui permet de creuser entre Place D’Youville et la Gare du Palais sans trop de problème. La seule limitation est la pente. Elle ne doit pas dépasser 8-11%.

Pour ce qui du coût, c’est 50 M$/km de plus que les sections tunnels du tramway (projet de la Ville). C’est 20 M$/km de plus que le métro de Laval, ajusté pour l’inflation. Une des dernières sections du métro de Toronto a également coûté 200 M$/km. De plus, on prévoyait 200 M$ pour la ligne rose à Montréal. Cela dit, c’est probablement une projection optimiste mais tout de même réaliste. Mais on peut en dire autant des projections de la ville de Québec pour le projet structurant.

Malgré sa longueur légèrement plus courte 13 km + 22 km (métro-trambus) vs 23 + 15 km (tramway + trambus), le résultat est à peu près le même nombre de correspondances et des temps de parcours 41% plus rapides.

C’est sans compter tous les autres avantages du métro :
-Plus de capacité
-Véhicules plus confortables
-Stations plus confortables
-Plus sécuritaire
-Plus fiable
-Parcours plus efficaces
-Moins de congestion routière
-Moins d'accidents
-Beaucoup moins d'impacts lors des travaux
-Pas de voies ni d’espaces de stationnements retranchés
-Moins bruyant
-Pas de perturbations aux intersections
-Pas de pollution visuelle
-Infrastructures plus durables
-Rames plus durables
-Coûts d'opération plus faibles
-Etc.

Le plus grand défi est politique mais de ce côté, le plus grand obstacle a été relevé, convaincre les gouvernements supérieurs d’investir 3,3 milliards dans le transport collectif à Québec : Un montant amplement suffisant pour un métro. Le deuxième défi est de convaincre la population (des gens comme seb_CITL) puis l’administration Labeaume qu’un projet structurant avec le Métro comme colonne vertébrale, c’est non seulement possible mais nettement préférable pour Québec.

Il n’est pas trop tard mais il est minuit moins une. Si vous y croyez ou si vous voulez simplement suivre les nouvelles du projet (et il y en aura!), de nouveaux abonnements sur la page Facebook aideraient beaucoup. Facebook.com/jyvaisenmetro
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 454
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Metro-de-QC a écrit:
La seule limitation est la pente. Elle ne doit pas dépasser 8-11%.

8% maxi, et ça impose du roulement pneu (le fer ne dépasse pas 4%)

Metro-de-QC a écrit:
C’est sans compter tous les autres avantages du métro :
-Plus de capacité

Oui
Metro-de-QC a écrit:
-Véhicules plus confortables

Pourquoi ?
Metro-de-QC a écrit:
-Stations plus confortables

Car mieux protégées des aléas climatiques, mais avec un sacré parcours pour les atteindre, et au final n'y rester que quelques minutes.
Metro-de-QC a écrit:
-Plus sécuritaire

Pourquoi ?
Metro-de-QC a écrit:
-Plus fiable

Pourquoi ?
Metro-de-QC a écrit:
-Parcours plus efficaces

Sous réserve du sous-sol, oui
Metro-de-QC a écrit:
-Moins de congestion routière

L'automobile individuelle a déjà une efficacité très faible au regard des modes collectifs, donc c'est vraiment à la marge que ça se jouerait.
Metro-de-QC a écrit:
-Moins d'accidents

Oui
Metro-de-QC a écrit:
-Beaucoup moins d'impacts lors des travaux

Sous réserve de maîtriser les mouvements du sous-sol, on peut avoir de très mauvaises surprises en surface.
Metro-de-QC a écrit:
-Pas de voies ni d’espaces de stationnements retranchés

Est-ce bien dramatique de réduire la place dédiée à l'automobile en ville ?
Metro-de-QC a écrit:
-Moins bruyant

Oui... en sous-sol.
Metro-de-QC a écrit:
-Pas de perturbations aux intersections

Ni plus ni moins qu'aujourd'hui
Metro-de-QC a écrit:
-Pas de pollution visuelle

Entre un métro en sous-sol et 4 files d'automobiles, et un tramway en surface et 2 files d'automobiles (je ne parle même pas des aménagements cyclables), le premier me semble bien plus polluant visuellement.
Metro-de-QC a écrit:
-Infrastructures plus durables

Comparable pour les deux
Metro-de-QC a écrit:
-Rames plus durables

Comparable également (35-40 ans pour les deux)
Metro-de-QC a écrit:
-Coûts d'opération plus faibles

Plus élevés pour le métro, un tunnel est bien plus coûteux à entretenir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
l'Alsacien



Inscrit le: 19 Juin 2015
Messages: 271
Localisation: Laval, mais pas au Québec

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 3:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

_Mathieu_ a écrit:

Pourquoi ?


En vrac :
- euh non, on peut monter 8% avec des rames sur fer (cas de certains trams, aucune raison que ça ne marche pas en métro).
- Les rames de métro sont généralement plus larges que les trams (sauf évidemment si on fait un truc miniature comme le VAL, ou si on construit à la mode du XIXè siècle comme à Paris). On profite aussi d'un tracé plus "fluide" (courbes larges et relevées, pas d'arrêts intempestifs), en revanche le tunnel fait qu'on profite davantage du bruit.
- Plus sécuritaire car pas/moins d'accidents avec les véhicules routiers et les piétons.
- Plus ponctuel aussi car pas d'irrégularité induite par les carrefours routiers franchis à niveau (cf Paris).
- Pour le coût d'entretien du tunnel, ça ne doit pas représenter grand chose les premières décennies (le temps de payer les emprunts de la construction). A Rennes, le très faible coût d'exploitation de la ligne A (par rapport à un tram) a permis à l'agglo d'investir dans une seconde ligne 15 ans plus tard. C'est surtout l'absence de conducteur qui rend le métro automatique très économique, mais la meilleurs vitesse commerciale des rames compte aussi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L’Alsacien a déjà bien répondu. Voici mes réponses, parfois redondantes:

Metro-de-QC a écrit:
-Véhicules plus confortables

Pourquoi ?

4 x plus de capacité = plus d’espace pour chacun.

Metro-de-QC a écrit:
-Stations plus confortables

Car mieux protégées des aléas climatiques, mais avec un sacré parcours pour les atteindre, et au final n'y rester que quelques minutes.

Quelques minutes par jour à l’abri d’un -35 avec facteur vent ou +35 avec facteur humidex, ça n’a pas de prix.

Metro-de-QC a écrit:
-Plus sécuritaire

Pourquoi ?

Le métro ne peut entrer en collision avec voitures, piétons et cyclistes.

Metro-de-QC a écrit:
-Plus fiable

Pourquoi ?

Le métro ne peut être ralenti par accidents, travaux, véhicules prioritaires, neiges, verglas, tempête, etc.

Metro-de-QC a écrit:
-Moins de congestion routière

L'automobile individuelle a déjà une efficacité très faible au regard des modes collectifs, donc c'est vraiment à la marge que ça se jouerait.

Le métro est plus efficace que le tramway pour convertir des automobilistes en usagers du transport collectif pcq plus de capacité (confort) et plus rapide. Conséquemment, moins de voitures, moins de congestion.

Metro-de-QC a écrit:
-Beaucoup moins d'impacts lors des travaux

Sous réserve de maîtriser les mouvements du sous-sol, on peut avoir de très mauvaises surprises en surface.

Les travaux pour le tramway seront extrêmement dérangeants. Même les partisans de ce mode de transport en conviennent.

Metro-de-QC a écrit:
-Pas de voies ni d’espaces de stationnements retranchés

Est-ce bien dramatique de réduire la place dédiée à l'automobile en ville ?

À certains endroits, ça peut l’être. À d’autres, non. Dans ces endroits, on peut installer des pistes cyclables, des trottoirs larges, etc. Ce que le tramway ne permet pas.

Metro-de-QC a écrit:
-Moins bruyant

Oui... en sous-sol.

Quiconque a vécu dans une ville avec un tramway vieillissant ou mal entretenu ou avec de nombreuses courbes sait qu’ils peuvent être bruyants.

Metro-de-QC a écrit:
-Pas de perturbations aux intersections

Ni plus ni moins qu'aujourd'hui

Plus qu’aujourd’hui, sans l’ombre d’un doute. Avec une fréquence de 3 minutes aux heures de pointe, le tramway de Québec traversera 130 intersections et aura priorité avec des feux synchronisés. Pour de nombreuses intersections, il sera impossible pour les automobilistes de traverser. Presque partout, le virage à gauche sera interdit. Et traverser l’axe du tramway lorsque ce sera permis s’averera plus long.

Metro-de-QC a écrit:
-Pas de pollution visuelle

Entre un métro en sous-sol et 4 files d'automobiles, et un tramway en surface et 2 files d'automobiles (je ne parle même pas des aménagements cyclables), le premier me semble bien plus polluant visuellement.

Voir réponse précédente. Un métro n’empêche pas d’enlever des voies aux voitures. 2 voies voitures + 2 voies cyclables + rangée d’arbRes ou trottoirs larges est possible avec le métro. Métro = plus de choix.

Metro-de-QC a écrit:
-Infrastructures plus durables

Comparable pour les deux

Les tunnels durent 150 ans +. Ils comptent pour la moitié des coûts. Les stations durent 75 ans. Elles comptent pour le tiers des coûts. À peu près toutes les infrastructures de tramway dureront 40 ans ou moins au Québec.

Metro-de-QC a écrit:
-Rames plus durables

Comparable également (35-40 ans pour les deux)

Une rame de Métro peut durer 50 ans. La rame de tramway exposée aux intempéries du Québec durera 20 à 25 ans.

Metro-de-QC a écrit:
-Coûts d'opération plus faibles

Plus élevés pour le métro, un tunnel est bien plus coûteux à entretenir.[/quote]

Le Métro peut être sans conducteurs, sans déglaçage, sans déneigement. Le chauffage et la climatisation se font naturellement (sous terre) contrairement su tramway.
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nanar



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 1741
Localisation: Lyon (France) - âge : 66 ans

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2018 4:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mauvais combat, mauvaise bataille !!!

Ce n'est pas le métro et le tramway qu'il faut opposer l'un à l'autre,
mais les divers moyens de transport peu polluants au transport le plus polluant, c'est à dire la voiture.

C'est la voiture et son usage qu'il faut limiter le plus possible, il y va de notre santé à tous, et de celle de la planète.

Et je ne vois pas bien comment 16 km de métro ou 24 km de tramway suffiront à bien diminuer cet usage automobile dans une agglomération de 800 000 (?) habitants aussi automobilo-phile que Québec et banlieues
_________________
www.darly.org & www.lyonmetro.org

"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution au problème des déplacements en ville, vous êtes une partie du problème."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3657
Localisation: Laval

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2018 6:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le hic avec l'idée d'un métro a Québec est que la colline parlementaire est sur du granit très dur. Il y a aussi une faille dans le roc qui complique certains trajets de tunnel (c'est en partie ce qui a mené a l'annulation du projet de tunnel de l'autoroute Dufferin Montmorency). Il serait couteux et compliqué de faire un métro étendu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2606
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2018 8:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Metro-de-QC a écrit:

Pour ce qui du coût, c’est 50 M$/km de plus que les sections tunnels du tramway (projet de la Ville). C’est 20 M$/km de plus que le métro de Laval, ajusté pour l’inflation. Une des dernières sections du métro de Toronto a également coûté 200 M$/km. De plus, on prévoyait 200 M$ pour la ligne rose à Montréal. Cela dit, c’est probablement une projection optimiste mais tout de même réaliste. Mais on peut en dire autant des projections de la ville de Québec pour le projet structurant.

La dernière section du métro à Toronto (Ligne 1/Spadina vers Vaughan) a coûté près de 372M$/km tandis que le pré-métro sous Eglinton (Ligne 5 - Crosstown) en construction devrait coûter près de 450M$/km pour sa portion souterraine (en assumant un coût de 110M$/km en surface). Ces 2 projets utilisent des tunnels doubles alors qu'un métro à Québec avec gabarit étroit pourrait se construire avec un tunnel simple (ça ne veut pas dire que ça va se traduire par une économie de 50%). Sans étude détaillée sur le roc, il est très difficile d'avoir un coût précis. Pour le moment, il faut convaincre l'opinion publique et les politiciens d'étudier cette option. Est-il prévu de faire une campagne médiatique/publicitaire pour vendre l'idée?

nanar a écrit:
Mauvais combat, mauvaise bataille !!!

Ce n'est pas le métro et le tramway qu'il faut opposer l'un à l'autre,
mais les divers moyens de transport peu polluants au transport le plus polluant, c'est à dire la voiture.

C'est la voiture et son usage qu'il faut limiter le plus possible, il y va de notre santé à tous, et de celle de la planète.

Et je ne vois pas bien comment 16 km de métro ou 24 km de tramway suffiront à bien diminuer cet usage automobile dans une agglomération de 800 000 (?) habitants aussi automobilo-phile que Québec et banlieues

Je crois qu'il est sain d'avoir un débat sur le meilleur mode de transport qui permettra d'absorber la future croissance de la région. L'idée n'est pas nécessairement de retirer des véhicules sur les routes, mais plutôt d'empêcher l'ajout de véhicules et limiter la croissance de la congestion.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 2:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:
Le hic avec l'idée d'un métro a Québec est que la colline parlementaire est sur du granit très dur. Il y a aussi une faille dans le roc qui complique certains trajets de tunnel (c'est en partie ce qui a mené a l'annulation du projet de tunnel de l'autoroute Dufferin Montmorency). Il serait couteux et compliqué de faire un métro étendu.


Le projet de tramway de la Ville prévoit creuser un tunnel de 2,5 km à cet endroit, sans tunnelier. Donc dynamitage, tranchés, etc. Avec un tunnelier, ce sera beaucoup plus simple. Le sol de la haute ville de Québec est parfait pour un métro, ni trop meuble, ni trop dur.

Cet extrait est directement tiré du site internet du projet:

https://jyvaisenmetro.com/avantages/#cont

« Géologie favorable
17 des 20 stations du projet de métro sont situées dans la formation géologique Orogène des Appalaches favorable au creusement d’un tunnel (pas trop meuble, ni trop rigide). Les 3 autres stations (celles situées à Limoilou) sont localisées dans la Plateforme du Saint-Laurent, une autre formation géologique. Cette dernière est moins intéressante pour le creusage, mais cela ne constitue pas un obstacle majeur si on utilise un tunnelier. »
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro


Dernière édition par Metro-de-QC le Jeu Juil 19, 2018 2:51 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 2:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

nanar a écrit:
Mauvais combat, mauvaise bataille !!!

Ce n'est pas le métro et le tramway qu'il faut opposer l'un à l'autre,
mais les divers moyens de transport peu polluants au transport le plus polluant, c'est à dire la voiture.

C'est la voiture et son usage qu'il faut limiter le plus possible, il y va de notre santé à tous, et de celle de la planète.

Et je ne vois pas bien comment 16 km de métro ou 24 km de tramway suffiront à bien diminuer cet usage automobile dans une agglomération de 800 000 (?) habitants aussi automobilo-phile que Québec et banlieues


Quel mode de transport collectif est plus susceptible de convainvre/convertir les automobilistes? Pour une panoplie de raisons mais principalement pour la vitesse et le confort, nous croyons que le métro est la réponse la plus adéquate pour Québec. De plus, le tramway a une capacité de transfert modal de 7% des automobilistes. Le métro, 15% à 30%. Et une ligne de métro, ça se prolonge.

Si on fait le choix du tramway, il sera vraisemblablement trop tard pour revenir en arrière, pour une ou deux générations complètes.
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro


Dernière édition par Metro-de-QC le Jeu Juil 19, 2018 2:54 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 2:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

cybernaute a écrit:
La dernière section du métro à Toronto (Ligne 1/Spadina vers Vaughan) a coûté près de 372M$/km tandis que le pré-métro sous Eglinton (Ligne 5 - Crosstown) en construction devrait coûter près de 450M$/km pour sa portion souterraine (en assumant un coût de 110M$/km en surface). Ces 2 projets utilisent des tunnels doubles alors qu'un métro à Québec avec gabarit étroit pourrait se construire avec un tunnel simple (ça ne veut pas dire que ça va se traduire par une économie de 50%).


Il y a une section du métro de Toronto, j’ai oublié laquelle, qui a coûté 200 M$/km. Cela dit, une très grosse partie des coûts des projets plus coûteux (350 M$/km et +) viennent de coûts extrêmement élevés d’expropriation dans des villes très denses. À l’inverse, des métros ont été construits pour aussi peu que 75 M$/km dans des villes de taille moyenne d’Europe du Sud. Les stations du projet J’y vais en Métro seraient situées en grande partie sur des terrains publics et dans les autres cas, les propriétaires seront heureux d’offir une fraction de leur propriété si cela peut faciliter la vie de leurs employés ou clients.

cybernaute a écrit:
Sans étude détaillée sur le roc, il est très difficile d'avoir un coût précis.


Même si nous avons une bonne idée du type de sol, vous avez tout à fait raison pour la précision des coûts. Mais on peut en dire autant du projet de la Ville. On n’a qu’une idée très approximative des coûts du projet structurant pour l’instant.

cybernaute a écrit:
Pour le moment, il faut convaincre l'opinion publique et les politiciens d'étudier cette option. Est-il prévu de faire une campagne médiatique/publicitaire pour vendre l'idée?


Pour l’instant, il y a une campagne modeste sur Facebook, avec les moyens d’un collectif composé de citoyens ordinaires. Un peu plus tard cet été, d’autres moyens pourraient être utilisés : affiches, causeries, conférence de presse, etc. Mais si, malgré tout, les médias demeurent indifférents, l’impact demeurera limité.

Si vous avez des suggestions, vous pouvez contacter le collectif J’y vais em Métro directement sur Facebook.com/jyvaisenmetro
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nanar



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 1741
Localisation: Lyon (France) - âge : 66 ans

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 5:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Metro-de-QC a écrit:

Quel mode de transport collectif est plus susceptible de convainvre/convertir les automobilistes? Pour une panoplie de raisons mais principalement pour la vitesse et le confort, nous croyons que le métro est la réponse la plus adéquate pour Québec. De plus, le tramway a une capacité de transfert modal de 7% des automobilistes. Le métro, 15% à 30%. Et une ligne de métro, ça se prolonge.

Si on fait le choix du tramway, il sera vraisemblablement trop tard pour revenir en arrière, pour une ou deux générations complètes.

Le principal reproche que je ferais à l'argumentaire de "jyvaisenmetro" serait de partir d'une OPINION
préconçue, d'un "ACTE DE FOI" sur le métro et de tout faire [utiliser des arguments plus ou moins exacts
ou appropriés pour la défendre], au détriment d'autres solutions.(comme le projet tramway de la ville
qui, de toute façon, ne se fera probablement pas davantage que leur proposition métro)
.


Il est primordial de transformer des déplacements voitures en déplacements TC, partout dans l'agglo.

Dans une agglomération assez vaste et plutôt "carcentric", réussir ce défi implique d'analyser
les trajets des citoyens et les raisons pour lesquelles ils les font en général seuls dans leur voiture.

Ce n'est parce qu'un certain nombres de citoyens vont profiter de quelques rames de métro
et quelques stations abritées et confortables sur quelques km de lignes que tous les autres -
à qui on ne proposera toujours que des trajets en autobus et des arrêts en plein vent
sur tous les autres trajets seront convaincus d'abandonner leur char.
_________________
www.darly.org & www.lyonmetro.org

"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution au problème des déplacements en ville, vous êtes une partie du problème."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 454
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 10:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Metro-de-QC a écrit:
4 x plus de capacité = plus d’espace pour chacun.

Sauf si le taux de remplissage est identique, c'est ce qui jouera dans ce cas. En dehors de ça, le niveau de confort est identique.

Metro-de-QC a écrit:
Quelques minutes par jour à l’abri d’un -35 avec facteur vent ou +35 avec facteur humidex, ça n’a pas de prix.

Mais une trentaine de mètres d'escaliers / escalators à monter/descendre, ça a quel prix par rapport à une station au niveau du sol ?

Metro-de-QC a écrit:
Le métro ne peut entrer en collision avec voitures, piétons et cyclistes.

Ah, dans ce sens là, ok.

Metro-de-QC a écrit:
Le métro ne peut être ralenti par accidents, travaux, véhicules prioritaires, neiges, verglas, tempête, etc.

Le métro peut être ralenti par des incidents, des travaux. Les véhicules prioritaires, s'ils peuvent emprunter les voies du tramway (pas garanti), il en passe quoi ? Un par heure ? Neige, verglas, n'ont quasiment pas de conséquences sur un tramway fer (un tramway pneu c'est autre chose...). Tempête, là encore, il y en a quoi qui arrêterait le trafic ? Une tous les 5 ans ?

Metro-de-QC a écrit:
Le métro est plus efficace que le tramway pour convertir des automobilistes en usagers du transport collectif pcq plus de capacité (confort) et plus rapide. Conséquemment, moins de voitures, moins de congestion.

Autre théorie : moins de place pour l'automobile = trajet plus lent en automobile = moins d'automobiles (paradoxe de Downs-Thomson).

Metro-de-QC a écrit:
Les travaux pour le tramway seront extrêmement dérangeants. Même les partisans de ce mode de transport en conviennent.

Ils créent une congestion automobile locale temporaire, mais ne causent pas de dommages à la structure des habitations.

Metro-de-QC a écrit:
À certains endroits, ça peut l’être. À d’autres, non.

Dans tout endroit en ville il faut réduire la place dédiée à l'automobile individuelle, au profit d'autres modes de déplacement bien plus efficaces en ville (marche, transport collectif, vélo).
Metro-de-QC a écrit:
Dans ces endroits, on peut installer des pistes cyclables, des trottoirs larges, etc. Ce que le tramway ne permet pas.

On peut tout à fait installer des trottoirs larges et des pistes cyclables à côté d'un tramway.

Metro-de-QC a écrit:
Quiconque a vécu dans une ville avec un tramway vieillissant ou mal entretenu ou avec de nombreuses courbes sait qu’ils peuvent être bruyants.

Mais quiconque a vécu dans une ville avec un métro aérien sait qu'ils sont systématiquement bruyants.

Metro-de-QC a écrit:
Plus qu’aujourd’hui, sans l’ombre d’un doute. Avec une fréquence de 3 minutes aux heures de pointe, le tramway de Québec traversera 130 intersections et aura priorité avec des feux synchronisés. Pour de nombreuses intersections, il sera impossible pour les automobilistes de traverser. Presque partout, le virage à gauche sera interdit. Et traverser l’axe du tramway lorsque ce sera permis s’averera plus long.

Mais puisqu'il y aura moins d'automobilistes, il y aura moins d'automobiles, donc moins de congestion.

Metro-de-QC a écrit:
Voir réponse précédente. Un métro n’empêche pas d’enlever des voies aux voitures. 2 voies voitures + 2 voies cyclables + rangée d’arbRes ou trottoirs larges est possible avec le métro. Métro = plus de choix.

Mais alors là, on explose les coûts, puisqu'on requalifie la voirie en surface *en plus* des tunnels à creuser.

Metro-de-QC a écrit:
Les tunnels durent 150 ans +. Ils comptent pour la moitié des coûts. Les stations durent 75 ans. Elles comptent pour le tiers des coûts. À peu près toutes les infrastructures de tramway dureront 40 ans ou moins au Québec.

75 ans sans refaire une station de métro ? Et en oubliant l'entretien des voies, qu'il faudra refaire avant 40 ans dans le métro aussi ?

Metro-de-QC a écrit:
Une rame de Métro peut durer 50 ans. La rame de tramway exposée aux intempéries du Québec durera 20 à 25 ans.

Toronto a des rames de Tramway qui ont 40 ans.

Metro-de-QC a écrit:
Le Métro peut être sans conducteurs, sans déglaçage, sans déneigement. Le chauffage et la climatisation se font naturellement (sous terre) contrairement su tramway.

Mais ce n'est rien en comparaison des coûts d'entretien d'une infrastructure souterraine.
Chauffage et climatisation naturellement sous-terre ? Déjà testé le métro en été ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 454
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

nanar a écrit:
Mauvais combat, mauvaise bataille !!!

Ce n'est pas le métro et le tramway qu'il faut opposer l'un à l'autre,
mais les divers moyens de transport peu polluants au transport le plus polluant, c'est à dire la voiture.

C'est la voiture et son usage qu'il faut limiter le plus possible, il y va de notre santé à tous, et de celle de la planète.

Et je ne vois pas bien comment 16 km de métro ou 24 km de tramway suffiront à bien diminuer cet usage automobile dans une agglomération de 800 000 (?) habitants aussi automobilo-phile que Québec et banlieues

Exactement. Les transports en commun sont là pour les déplacements de plus de 5 à 10 km, pour les déplacements plus courts les modes dits "actifs" sont bien plus économiques et tout aussi rapides.
cybernaute a écrit:
Je crois qu'il est sain d'avoir un débat sur le meilleur mode de transport qui permettra d'absorber la future croissance de la région. L'idée n'est pas nécessairement de retirer des véhicules sur les routes, mais plutôt d'empêcher l'ajout de véhicules et limiter la croissance de la congestion.

Si l'idée n'est pas de retirer des véhicules (automobiles individuelles ?), alors elle sera d'ajouter des trajets, pour une situation encore pire donc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1919
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 6:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'attrait du métro dans une ville comme Québec a ceci de singulier que nombre de ses partisans sont d'indécrottables automobilistes. Cela s'explique aisément : construit sous terre ou en structure, le métro ne remet pas en cause la place de l'automobile en surface. Dans la mesure où, par idéologie, manque de courage ou électoralisme, on n'entend pas faire de vagues et où on prétend donc vouloir influer sur le choix modal uniquement en bonifiant l'offre en transport collectif, sans nullement contraindre l'usage de la voiture, le choix du métro ou du monorail aérien s'avère logique.

Mais cette logique pose problème ici et maintenant. D'abord parce que Québec reste une "petite" ville où la démonstration de la justification du recours à un mode de transport aussi capacitaire n'est pas évidente. Ensuite parce que, quoi qu'on en dise, un métro coûterait assurément beaucoup plus cher qu'un tramway ou un autre mode de transport circulant en surface. Ce que nous nous sommes payés dans les années '60 et '70 (autoroutes à gogo, ponts, métro à Montréal, etc.), nous ne pourrions plus le faire aujourd'hui car, même en tenant compte de l'effet de l'inflation, ces ouvrages coûtent beaucoup plus cher maintenant et l'État n'a plus les moyens (et la volonté) d'investir aussi lourdement.

Pour revenir à la volonté affichée par certains de restreindre l'usage de la voiture en ville, s'il ne fait pas de doute qu'il faudrait idéalement en arriver là pour stopper l'étalement urbain et tout le gaspillage et les effets néfastes qu'il engendre, un pareil coup de barre s'avérerait impossible à Québec. "On n'en est pas là" comme le veut l'expression consacrée. En cette période pré-électorale, la perspective d'ajouter un nouveau lien autoroutier entre les deux rives du Saint-Laurent passionne bien davantage homo-québécus que la construction d'un métro ou d'un tramway, à tel point que des politiciens bien en vue (et qui seront peut-être à la tête de l'État cet automne) osent affirmer sans rire et la main sur le coeur qu'il est inutile d'étudier plus avant la question de la mobilité entre les deux rives et que l'on doit entreprendre sans délai la construction dans l'est d'un tunnel autoroutier qui coûtera des milliards.
_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metro-de-QC



Inscrit le: 14 Juil 2018
Messages: 15

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 8:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

M.L. a écrit:
L'attrait du métro dans une ville comme Québec a ceci de singulier que nombre de ses partisans sont d'indécrottables automobilistes. Cela s'explique aisément : construit sous terre ou en structure, le métro ne remet pas en cause la place de l'automobile en surface. Dans la mesure où, par idéologie, manque de courage ou électoralisme, on n'entend pas faire de vagues et où on prétend donc vouloir influer sur le choix modal uniquement en bonifiant l'offre en transport collectif, sans nullement contraindre l'usage de la voiture, le choix du métro ou du monorail aérien s'avère logique.

Mais cette logique pose problème ici et maintenant. D'abord parce que Québec reste une "petite" ville où la démonstration de la justification du recours à un mode de transport aussi capacitaire n'est pas évidente. Ensuite parce que, quoi qu'on en dise, un métro coûterait assurément beaucoup plus cher qu'un tramway ou un autre mode de transport circulant en surface. Ce que nous nous sommes payés dans les années '60 et '70 (autoroutes à gogo, ponts, métro à Montréal, etc.), nous ne pourrions plus le faire aujourd'hui car, même en tenant compte de l'effet de l'inflation, ces ouvrages coûtent beaucoup plus cher maintenant et l'État n'a plus les moyens (et la volonté) d'investir aussi lourdement.

Pour revenir à la volonté affichée par certains de restreindre l'usage de la voiture en ville, s'il ne fait pas de doute qu'il faudrait idéalement en arriver là pour stopper l'étalement urbain et tout le gaspillage et les effets néfastes qu'il engendre, un pareil coup de barre s'avérerait impossible à Québec. "On n'en est pas là" comme le veut l'expression consacrée. En cette période pré-électorale, la perspective d'ajouter un nouveau lien autoroutier entre les deux rives du Saint-Laurent passionne bien davantage homo-québécus que la construction d'un métro ou d'un tramway, à tel point que des politiciens bien en vue (et qui seront peut-être à la tête de l'État cet automne) osent affirmer sans rire et la main sur le coeur qu'il est inutile d'étudier plus avant la question de la mobilité entre les deux rives et que l'on doit entreprendre sans délai la construction dans l'est d'un tunnel autoroutier qui coûtera des milliards.


Vous avez raison de dire que ceux qui ne s’intéressent qu’à la voiture veulent un pont, pas un métro et encore moins un tramway. Les tout-à-l’auto sont contre le tramway mais très peu sont des enthousiastes du métro. Il suffit de comparer le nombre de « J’aime » de la page Non au tramway  (~3300) à celui du collectif J’y vais en Métro (~300).

Toutefois, vous avez tout faux concernant les partisans du métro. J’ai d’ailleurs la quasi conviction que vous n’avez même pas consulter la proposition du collectif J’y vais en Métro avant de qualifier ses membres « d’indécrottables ». Quelle arrogance !

Le projet J’y vais en Métro propose d’allonger la ligne de trambus de 5 km, de 17 km à 22 km. Il maintient également les 16 km de voies dédiées RTC. Ces deux volets du projet retireront des voies aux automobilistes, inévitablement.

Il y a 825 000 déplacements quotidiens en voiture dans le territoire du réseau structurant de Québec. Le métro pourrait en absorber 100 000 à 200 000 facilement. Le tramway sera limité à 60 000. Le projet structurant de la Ville, tel qu’il a été conçu à l’heure actuelle, plaira aux utilisateurs actuels du transport en commun mais ne sera guère efficace pour convertir les automobilistes. C’est à ce problème qu’à voulu s’attaquer le collectif J’y vais en Métro.

Pour différentes raisons, le tramway peut être préféré au métro. Mais de qualifier les partisans du métro de la sorte révèle de la mauvaise foi. D’ailleurs, bien que le métro soit plus cher que le tramway, la différence est bien moindre que l’on croit généralement. En tenant compte de sa durabilité, Le métro est environ 50% (pas 300%!) plus cher pour chaque km (moins de 100 M$). Si l’on tient des coûts d’opération inférieurs, des externalités négatives inférieures lors de la construction (et après!) et de l’espace récupéré en surface, sans compter les avantages indéniables d’un métro pour une ville avec une météo hostile comme Québec, une analyse coûts-avantages sérieuse devrait nous amener à préférer le métro.
_________________
JyvaisenMetro.com
Facebook.com/jyvaisenmetro
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2606
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 10:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

_Mathieu_ a écrit:

cybernaute a écrit:
Je crois qu'il est sain d'avoir un débat sur le meilleur mode de transport qui permettra d'absorber la future croissance de la région. L'idée n'est pas nécessairement de retirer des véhicules sur les routes, mais plutôt d'empêcher l'ajout de véhicules et limiter la croissance de la congestion.

Si l'idée n'est pas de retirer des véhicules (automobiles individuelles ?), alors elle sera d'ajouter des trajets, pour une situation encore pire donc.

La population continue de croître à Québec et cela augmente la demande en déplacements. Des nouveaux trajets vont peu importe se rajouter. La question qu'on doit se poser est si l'on veut que ces nouveaux déplacements se fassent en auto ou avec des modes de transport alternatifs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1919
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu Juil 19, 2018 10:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Metro-de-QC a écrit:
Toutefois, vous avez tout faux concernant les partisans du métro. J’ai d’ailleurs la quasi conviction que vous n’avez même pas consulter la proposition du collectif J’y vais en Métro avant de qualifier ses membres « d’indécrottables ». Quelle arrogance !

(...)

Pour différentes raisons, le tramway peut être préféré au métro. Mais de qualifier les partisans du métro de la sorte révèle de la mauvaise foi.

Vous vous méprenez : mes propos ne visaient personne en particulier et, parlant de ceux qui appuiraient un métro, je n'ai nullement fait allusion au collectif auquel vous appartenez. Ma lecture de la situation s'appuie notamment sur des propos entendus à une radio privée et où l'animateur considérait favorablement un métro par rapport à un tramway, justement parce que le premier ne nuit pas aux autos par opposition au second. Plus généralement, les projets de métro pensés à partir du milieu du siècle dernier sont tout à fait conformes à ce précepte fonctionnaliste selon lequel cela permet de libérer la rue pour la confier à l'auto. Je ne dis pas que les métros sont mauvais en soi, loin de là, mais, d'une certaine manière ce sont des "amis de l'auto". Surtout, ils sont bien pratiques pour éviter de se poser des questions gênantes et éviter d'enlever de l'espace à la sacro-sainte automobile.

Évidemment, j'ai consulté le site du collectif. Pour un projet ne relevant pas d'une autorité publique, je le trouve très bien présenté. Le projet en lui-même n'est pas sans qualité mais, sincèrement, je ne crois que nous puissions nous le payer et même qu'il représente un très bon usage des fonds publics.

Et quant au qualificatif "indécrottable", ce n'est pas une insulte; voici ce qu'en dit le Trésor de la langue française sur le web : "[En parlant d'un trait de caractère] Que l'on ne parvient pas à corriger; qui est enraciné."

Le fait que vous criiez à l'insulte pour de tels propos me fait m'interroger sur vos capacités à accepter la contradiction et à débattre objectivement. Bonsoir.
_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Le métro de Montréal et d'ailleurs Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com