metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dans les coulisses du TEC montréalais - Galerie photo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> TEC
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Sam Déc 05, 2015 3:50 pm    Sujet du message: Dans les coulisses du TEC montréalais - Galerie photo Répondre en citant

Je ne sais pas si ça pourrait aller ici étant donnée que cette section du forum est dédiée à la discussion sur les titres de transport, les assemblées publiques, la tarification et sur les budgets du TEC. Mais étant donné que cette galerie de photo concerne plusieurs modes de transport, je ne vois pas d'autres endroits pour le publier.

Lien: http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/12/05/coulisses-transport-en-commun-montreal-stm-amt-reportage-photos_n_8656108.html?ncid=tweetlnkcahpmg00000011

Citation:
Dans les coulisses du transport en commun montréalais (REPORTAGE PHOTOS)

Au cours des derniers mois, le photographe David Kirouac a eu un accès privilégié au monde du transport en commun montréalais. Parcourant autant les souterrains du métro, les garages de la STM, les ateliers de l'AMT que les installations de Bombardier ou de NovaBus, il a capté l'arrière-scène des opérations permettant les déplacements de milliers d'usagers quotidiennement.

Avec des dizaines de clichés, il nous emmène dans les coulisses de ce système nerveux. D'abord avec l'autobus, puis avec le métro et le train.

Retrouvez dans la galerie ci-dessous diverses visites guidées, de la piste d'essai de Bombardier à La Pocatière au centre d'entraînement de la STM, en passant par quelques ateliers, et même un lave-train...

Premier arrêt: la ligne de montage des autobus de NovaBus.


PARTIE 1: LE RÉSEAU D'AUTOBUS

À voir dans cette visite:
- L'usine de NovaBus à Saint-Eustache

- Le Centre de transport Legendre de la STM

- L'atelier de rechapage de pneus de la STM

- La mise en place de la voie réservée sur Champlain



C'est ici que tout commence, à l'usine de NovaBus, à Saint-Eustache. Les cadrages des futurs autobus arrivent de Saint-François-du-Lac où ils sont préparés par les équipes de soudure.




On peut voir ici un des 500 employés de NovaBus à Saint-Eustache s'affairer à la préparation de l'installation d'équipements à l'aide d'un gabarit.




Ici on travaille à l'installation de la rampe d'accès des autobus LFS.




Tout au long de la ligne de montage des autobus, diverses tâches sont effectuées. Ici, on aperçoit l'installation d'éléments de scellage sur la coquille avant de l'autobus.




L'étape tout juste avant la pose des fenêtres et de la finition intérieure de l'autobus.




La touche finale à certaines connexions sous les autobus.




Une des dernières étapes de la production où l'on vérifie les diverses composantes avant la livraison.




Nous voici maintenant au Centre de transport Legendre de la STM. Une portion de la flotte de 1721 autobus de la STM est stationnée et entretenue ici.




La portion stationnement intérieur du Centre de transport Legendre correspond à environ 1,5 fois la dimension d'un terrain de football de la LCF.




L'entretien mécanique des autobus s'effectue ici.




Une autre portion de l'atelier mécanique.




Nous voilà dans l'atelier de rechapage de pneus de la STM, au Centre de transport Legendre. Le rechapage d'un pneu consiste à sa remise en état afin d'augmenter sa durée de vie.




Dans ce four, les pneus rechapés sont chauffés afin de souder la nouvelle semelle de pneu.




Une semelle de pneu fraîche prête à être collée sur une carcasse de pneu préparée.




Voici une portion des pneus entreposés pour les besoins annuels. De manière générale, le département rechape environ 4000 pneus annuellement.




Passage au lave-autobus automatisé. Nettoyer ainsi les autobus, spécialement l'hiver, permet de diminuer l'effet des éléments et ainsi prolonger la vie des autobus.




Peu avant 15h chaque jour, des véhicules de protection se préparent afin de mettre en place la voie réservée sur le pont Champlain.




La mise en place de la voie réservée s'effectue au côté des véhicules roulant à des vitesses élevées, ce qui explique la présence du véhicule de protection.




L'opération se déroule malgré le trafic de plus en plus dense depuis 1978, année de l'inauguration de la voie réservée du pont Champlain.




Le véhicule de tête, le camion transportant les cônes et le véhicule protecteur qui ferme le convoi.




On pourrait penser que ce travail est automatisé, mais ce n'est pas le cas. Beau temps, mauvais temps, deux personnes s'affairent à installer manuellement les cônes nécessaires à la démarcation de la voie réservée. Chaque cône pèse 10 livres et environ 400 d'entre eux sont installés.




On peut voir le travail effectué manuellement et les véhicules circulant très près à de hautes vitesses.




Une fois les cônes installés et la voie complètement dégagée, les autobus peuvent enfin y circuler à contre sens et éviter les bouchons de circulation.




Peut-être faites-vous partie des 136 000 passagers transitant par le Terminus Centre-Ville à chaque jour?




En provenance du Terminus Centre-Ville, si vous empruntez un des circuit transitant par la voie réservée du pont Champlain, ceci sera votre entrée sur cette dernière. À chaque heure de pointe, en moyenne 460 autobus utilisent la voie réservée du pont Champlain.




Le grand avantage de cette voie réservée, pouvoir circuler rapidement à contre-sens et éviter les bouchons de circulation.




Un petit saut par le terminus Longueuil, une vue imprenable de la salle de contrôle du terminus montre les activités extérieures de cette plateforme importante de l'offre de transport de la région.




À la fin de vie utile des autobus, la vaste majorité d'entre eux sont vendus pour la ferraille ou conservés pour des pièces. Cependant, des passionnés (FHTCQ) s'affairent à conserver certains anciens autobus et à les restaurer afin qu'ils retrouvent leur lustre d'antan. L'autobus figurant sur cette image a été fabriqué en 1973 et fut complètement restauré en 2012 aux anciennes couleurs de la CTCUM.




Cet autobus date de 1985 et fut restauré en 2009.




Autobus fabriqué en 1983 et remis à la FHTCQ en 1999. Cet autobus était utilisé sur des lignes de banlieue. Fait intéressant, il ne possédait qu'une seule porte avant.





La FHTCQ porte une grande attention à la restauration intérieure des autobus de sa collection.


_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Sam Déc 05, 2015 4:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

PARTIE 2: LE MÉTRO DE MONTRÉAL

À voir dans cette visite:
- L'usine de Bombardier à La Pocatière

- L'Atelier Youville de la STM

- À bord d'une cabine d'opérateur

- Le centre d'entraînement de la STM





En 2016, les premières stations du réseau de métro de Montréal fêteront leur 50e anniversaire. Il est difficile d'imaginer tout l'entretien et toutes les opérations nécessaires afin de maintenir le système en marche. Sans oublier l'arrivée prochaine des nouvelles voitures MPM-10, aussi connues sous le nom de Azur.





Le point de départ: les ateliers d'assemblage des nouvelles voitures de métro Azur. Elles sont assemblées à l'usine de Bombardier à La Pocatière. Nous sommes ici au tout début de la ligne d'assemblage avec quelques cloisons montées sur un gabarit.





Les voitures commencent à prendre forme à cette étape, bien que la finition intérieure ne soit pas encore apparente.





Une voiture de tête dont la cabine vient tout juste d'être installée. 400 employés de Bombardier travaillent sur le projet des voitures Azur.





Plusieurs étapes de l'assemblage sont automatisées. Ici, un robot applique la colle qui est nécessaire afin de fixer le plancher des voitures.




Deux employés s'affairent à installer les plaques de plancher sur lequel la colle a été appliquée.




Il est plus facile de reconnaître les voitures Azur à cette étape. La finition extérieure commence à nous montrer la couleur distinctive.




Voici l'intérieur des nouvelles voitures Azur du métro de Montréal. Certains détails de la finition restent à installer.




Nouvelle cabine ultra moderne pour le conducteur des voitures Azur. Elles sont beaucoup plus spacieuses que les anciennes voitures de métro.




Voici une des voitures d'extrémité de l'Azur, sur laquelle il ne reste que quelques détails à compléter.




Avant l'étape de finition des voitures Azur, les rames complètes sont testées aux installation de Bombardier à La Pocatière. La finition intérieure est complétée seulement une fois le test réussi. On peut voir ici l'intérieur du train complet prêt pour les essais sur piste.




Voici une rame complète prête pour les tests. Au total, 468 voitures, soit 52 trains de 9 voitures, seront testées ici avant leur livraison et mise en service. Vous avez peut-être eu la chance de voir une des voitures utilisées sur la ligne orange pour des tests hors des heures de pointe?




La piste d'essai mesure 1km et est couverte afin de permettre aux équipes de Bombardier d'effectuer les divers tests même en hiver afin de ne pas retarder la production.




Une fois livrées, les voitures Azur sont rassemblées ici à l'atelier Youville de la STM et se retrouvent côte à côte avec leurs prédécesseurs, les MR-73. À noter que les voitures MR-73 demeureront en services et seules les MR-63 seront graduellement retirées du service dans le réseau de métro.




L'atelier Youville, sur le boulevard Saint-Laurent, près de l'intersection du boulevard Crémazie, a dû subir d'importantes mises à jour afin de recevoir les nouvelles voitures Azur.




On peut voir ici une fosse qui fait la longueur complète d'une rame afin de pouvoir travailler sous les trains.




Voici un train qu'on aperçoit rarement, il est utilisé lors de l'entretien des voies. Il s'agit du train dépoussiéreur, qu'on peut comparer à un aspirateur géant.




Un des nombreux véhicules utilisés pour l'entretien du réseau de métro. Celui-ci date de 1975.




Voici où sont fabriqués les freins des wagons de métro, ils sont en bois. Après études, le bois s'est avéré le meilleur matériel et le plus efficace pour agir en tant que frein.




Un wagon se trouvant dans l'atelier de peinture.




Un système d'aspiration permet de dépoussiérer les moindres recoins d'une voiture avant sa remise en service après un passage au centre d'entretien.




Voici un pont de transfert entre les diverses baies de travail de l'atelier Youville.




Nous voici maintenant à la station Lionel-Groulx, à même la cabine de l'opérateur.




Lumière au bout du tunnel avant l'entrée en station.




Nous voici au centre d'entraînement du service de prévention des incendies de la STM. Il s'agit en fait d'un faux tunnel avec 3 voitures MR-63 qui ont été retirées du service et adaptées à la formation. Elles servent à l'entraînement des employés de la STM et du personnel d'urgence. Il est possible d'y simuler des incendies en toute sécurité.




Voici les mannequins d'entraînement utilisés lors des simulations. Bien qu'étranges, ils pèsent autant qu'un homme adulte et reproduisent le même effet en les transportant.




Au centre d'entraînement, une fausse entrée de station est aussi présente afin de mieux simuler ce que les équipes d'urgence pourraient rencontrer.




Afin d'évaluer le temps de réponse de l'opérateur ou d'un autre employé en formation, un faux centre de contrôle du métro est installé.




Quelle est la station de métro la plus achalandée du réseau? Berri-UQAM bien évidemment avec 12,9 millions d'entrants en 2014. La moins achalandée? Georges-Vanier avec seulement 840 000 entrants en 2014.


_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Sam Déc 05, 2015 4:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

PARTIE 3: LE TRAIN DE BANLIEUE

À voir dans cette visite:
- La gare Mascouche

- Le centre d'entretien de Lachine

- Le lave-train




Chaque matin de semaine, des miliers de gens sont transportés dans les divers trains du réseau de l'AMT. Pour la plupart il s'agit d'une habitude bien ancrée.




En moyenne, 79 700 (2014) passagers transitent par le réseau de train de banlieue de Montréal à chaque jour.




La nuit, les trains sont stationnés à divers centres où des inspections et de l'entretien sont effectués, comme ici à la gare Mascouche.




Une rame complète peut être stationnée dans ce garage chaque nuit. Les garage fermés facilitent l'entretien et les inspections peu importe les conditions météo. Une rame de 10 voitures en plus de sa locomotive mesure 304 m.




Des inspections des diverses rames sont complétées chaque nuit selon les règles de Transport Canada afin de s'assurer de l'état de fonctionnement des trains de banlieue.




Ici, une inspection est effectuée sous un train.




Même les trains stationnés à l'extérieur subissent des test et de l'entretien.




Un test de frein est effectué, le train ne sera pas libéré tant que le test complet n'aura pas été effectué avec succès.




Dans la région de Montréal, de nouveau centres d'entretien des trains de l'AMT sont en construction, comme ici à Lachine. Les travaux qui avaient débuté en avril 2013 doivent se terminer en décembre 2015.




Divers ateliers sont présents sur le site afin de pouvoir entretenir l'équipement roulant de A à Z.




Cet appareil est utilisé afin de finaliser l'installation des rails du centre de service.




Cet immense garage servira entre autre à l'entretien des locomotives.




Une fosse de 7,5 m (25 pi) de profondeur permettra d'enlever en toute sécurité des composantes majeures des locomotives et d'en faire leur entretien.




Ici, au lieu d'avoir une fosse comme à d'autres endroits, les trains sont surélevés afin de permettre leur inspection. Il est ainsi plus facile de retirer certaines pièces.




Un train peut se salir rapidement avec de la graisse et d'autres éléments. Et l'accumulation de telles substances peut nuire grandement si elle n'est pas retirée. Pour cela, un lave-train a été installé à Lachine.




Le principe est le même qu'un lave-auto, mais conçu pour de gigantesques machines.




Ces brosses abrasives permettent de nettoyer une rame de train complète en environ 5 minutes.




Trois différents types de locomotive utilisées par l'AMT sur le réseau des trains de banlieue.




Un des éléments spéciaux du réseau de train de banlieue de Montréal se retrouve sur la ligne de Deux-Montagnes, soit le tunnel du mont Royal qui s'étend sur plus de 5 km. De nombreuses mesures de sécurité ont dû être prises afin de minimiser les risques pour les utilisateurs. Entre autres, un véhicule d'intervention stationné en permanence à la gare Centrale.




Ce véhicule d'intervention est notamment équipé afin d'éteindre un incendie.




_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> TEC Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com