metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Abolition de l'AMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Transport par train
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
seb_CITL



Inscrit le: 01 Juin 2011
Messages: 393
Localisation: Sainte Marthe Sur Le Lac

MessagePosté le: Jeu Mai 07, 2015 12:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Plus je pense a ca plus je crois que les banlieux von se faire fourer ...

Sourtout pourquoi fusionner ex la CITL avec les autre CIT ? La CITL offre quand un service presque similaire a la STL ... c'est l'exemble parfait comment un cit dois etre ... pas avoir plusieur zone dans leur reseau comme les autre CIT !

Je crois que le service risque de prendre un grosse débarque si ils fusionne avec les autre CIT
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jac_murphy



Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Jeu Mai 07, 2015 5:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Greg16 a écrit:
Si seulement...


Normalement, on engage des entreprises à des millions de dollars pour faire ce genre de travail...

Mais sérieux, c'est fantastique. Excellent travail!

-Jacques
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rotax



Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 3744
Localisation: Laval

MessagePosté le: Jeu Mai 07, 2015 8:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

seb_CITL a écrit:
Plus je pense a ca plus je crois que les banlieux von se faire fourer ...

Sourtout pourquoi fusionner ex la CITL avec les autre CIT ? La CITL offre quand un service presque similaire a la STL ... c'est l'exemble parfait comment un cit dois etre ... pas avoir plusieur zone dans leur reseau comme les autre CIT !

Je crois que le service risque de prendre un grosse débarque si ils fusionne avec les autre CIT


On ne sait pas encore à quoi ressemblera la future agence et comment elle s'organisera, mais j'imagine que l'ART pourrait avoir quelques divisions internes au niveau de la planification. Par exemple, ceux qui s'occupent présentement de la planification au CITL pourraient très bien se retrouver à l'ART, dans une division qui se spécialiserait dans la planification des circuits de bus dans les Basses-Laurentides.

Enfin bref, tant qu'on n'en saura pas plus sur l'organisation prévue, tout cela n'est que spéculation.
_________________
Ukončete, prosím, výstup a nástup, dveře se zavírají.
Příští stanice, Hlavní Nádraží. Přestup na linky S a dalši vlakové spoje.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Lun Mai 11, 2015 8:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans cet article de la Gazette, on suggère que, suite à l'abolition de l'AMT, l'opération, la maintenance et la gestion des trains de banlieue et des bus du RTM pourrait revenir à une ou plusieurs entreprises privées.

On sait jusqu'à présent que la planification et la gestion des projets de développement de transport en commun pourrait revenir aux maires de la CMM (qui apparaît pour plusieurs chroniqueurs du monde municipal à Montréal comme une très mauvaise idée). Cependant, à qui confier la gestion et l'opération des réseaux de TC?

En ce moment, la Caisse de dépôt étudie les projets du SLR sur le Pont Champlain et le Train de l'Ouest. L'opération et la maintenance des nouvelles infrastructures pourrait lui revenir. À Québec on étudie la même idée pour les réseaux de bus, de train (et peut-être aussi le métro de Montréal?) déjà existants et de confier les infrastructures et leur opération au secteur privé.

Certains suggèrent que ça serait une formule gagnante/gagnante pour le gouvernement en prédisant une meilleure gestion des ressources avec de meilleurs services, surtout si on s'inspire de d'autres modèles qui fonctionnent très bien à travers le monde comme à Hong Kong ou à Paris. D'autres pensent que ça ne ferait que compliquer encore davantage le système de tarification dans la région métropolitaine en plus de voir le service sur certaines lignes de transport en commun dégradé ou abandonné pour cause de non-rentabilité, comme le CN et le CP on déjà fait dans les années 1950 à 1980 avec les trains de banlieue avant qu'il ne reste plus que les lignes Deux-Montagnes et Dorion-Rigaud en opération dans les années 1990 et que l'AMT prenne le relai en 1995 et réouvre 4 des 6 lignes existantes aujourd'hui (Mont-St-Hilaire, Candiac, St-Jérôme et Mascouche).

http://montrealgazette.com/news/local-news/new-amt-structure-opens-door-for-private-firm-to-run-trains-buses
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Berlude



Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 699
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar Mai 12, 2015 11:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est sur qui si ont parle de rendre la gestion et l'exploitation de la STM privé, 2 choses arriveront. L'augmentation du prix du transport (aucune entreprise privé ne reçois 53% de subvention pour ses opérations). Et la seconde la rentabilisation au maximum des ligne de bus et métro. Le but du privé ca le dit c'est de rapporté un bénéfice au propriétaire.

Alors certaines ligne seront abolie parce que le privé n'adopteras pas une politique d'avoir une ligne de bus a moins 500 mètres de marche dans le jours si cela n'est pas rentable. Ou encore un minimum de 30 min entre chaque passage le jour, ou une norme de charge de 35 passager par bus en heure creuse.

Les gens pensent toujours au superficiel et dans l'immédiat. Maintenant ca couterais moins cher d'envoyer ca au privé. Effectivement que collectivement cela couterais moins cher, mais cette facture serait renvoyé a l'utilisateur en plus de subir une baisse de service.

Enfin c'est mon point de vue. Est ce qu'il y a des moyen de rendre la STM plus efficace et plus conviviale? Bien sur!
confier au privé l'exploitation et la Gestion de la STM? Non je ne crois pas.

L'argent de la collectivité est investie dans la collectivité pour servir la collectivité et non pas pour enrichir un groupe privé avec des intérêts économique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trainsforever8



Inscrit le: 17 Nov 2011
Messages: 1362

MessagePosté le: Mer Mai 13, 2015 7:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Berlude a écrit:
C'est sur qui si ont parle de rendre la gestion et l'exploitation de la STM privé, 2 choses arriveront. L'augmentation du prix du transport (aucune entreprise privé ne reçois 53% de subvention pour ses opérations). Et la seconde la rentabilisation au maximum des ligne de bus et métro. Le but du privé ca le dit c'est de rapporté un bénéfice au propriétaire.

Alors certaines ligne seront abolie parce que le privé n'adopteras pas une politique d'avoir une ligne de bus a moins 500 mètres de marche dans le jours si cela n'est pas rentable. Ou encore un minimum de 30 min entre chaque passage le jour, ou une norme de charge de 35 passager par bus en heure creuse.

Les gens pensent toujours au superficiel et dans l'immédiat. Maintenant ca couterais moins cher d'envoyer ca au privé. Effectivement que collectivement cela couterais moins cher, mais cette facture serait renvoyé a l'utilisateur en plus de subir une baisse de service.

Enfin c'est mon point de vue. Est ce qu'il y a des moyen de rendre la STM plus efficace et plus conviviale? Bien sur!
confier au privé l'exploitation et la Gestion de la STM? Non je ne crois pas.

L'argent de la collectivité est investie dans la collectivité pour servir la collectivité et non pas pour enrichir un groupe privé avec des intérêts économique.


Je suis entièrement d'accord avec vous! Si les lignes de trains se font acheter par le priver, croyez moi, le changement sera majeur.
_________________
DENSHA!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Ven Mai 15, 2015 6:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un article du journal Métro:

Citation:
Mise à jour : 15 mai 2015 | 16:50

Le ministre Poëti veut «dépolitiser» la planification des projets de transports en commun

Par Marie-Eve Shaffer
Métro

Les experts indépendants seront majoritaires au sein du conseil d’administration de l’Agence régionale de transport, qui reprendra les responsabilités de planification de l’Agence métropolitaine de transport (AMT).

«Nous espérons ainsi dépolitiser la planification et faire en sorte que ce soit l’intérêt métropolitain qui prédomine plutôt que les intérêts locaux», a indiqué vendredi le ministre des Transports, Robert Poëti, lors du Forum stratégique sur la mobilité urbaine et le transport intelligent de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le ministre n’a pas précisé le nombre d’experts qui seront nommés à la tête de l’Agence régional de transport.

À l’automne prochain, un projet de loi sera déposé à l’Assemblée nationale pour réviser la gouvernance du transport en commun dans la région métropolitaine. Le nombre d’autorités organisatrices de transport (AOT) passera de 16 à 5. Il y aura la nouvelle autorité de planification, en plus de la Société de transport de Montréal, la Société de transport de Laval, le Réseau de transport de Longueuil et une nouvelle structure qui sera en charge des opérations dans les réseaux de train de banlieue, de bus express et des circuits de bus locaux.

L’Agence régionale de transport, qui sera chapeautée par la Communauté métropolitaine de Montréal, sera de son côté responsable de la planification, mais aussi de la politique tarifaire, des normes de services, de la stratégie de desserte et de la gestion de l’information à la clientèle. Sa création permettrait, selon M. Poëti, d’augmenter le taux de réalisation des projets de transport en commun de 60 à plus de 80%. Dans les mois suivant son arrivée au ministère des Transports (MTQ), il a constaté qu’au cours des cinq dernières années, environ 40% des fonds dédiés au transport en commun avaient été versés dans le fonds consolidé du gouvernement du Québec.

Le trop grand nombre d’intervenants qui gèrent les réseaux de trains de banlieue, de bus et du métro de Montréal explique en partie le faible taux de réalisation des projets de transport en commun, d’après M. Poëti.

«La coexistence d’un grand trop grand nombre d’intervenants qui travaillent parfois en silos sur divers réseaux et la multiplicité des juridictions font en sorte qu’il y a un tiraillement entre le transport en commun métropolitain et le transport en commun local», a déclaré le ministre.

Les subventions que le MTQ accordent aux sociétés de transport seraient également à l’origine du nombre restreint de projets de transport en commun qui voient le jour. Elles seraient trop peu importantes, ce qui fait que les sociétés de transport n’ont pas les moyens de payer la différence. La ministre a indiqué qu’il réfléchissait à une solution.

«Il est évident qu’il faut ajouter de l’argent pour réaliser plus de projets en transport en commun, a affirmé Robert Poëti. Le modèle de financement actuel ne répond plus d’aucune façon aux besoins. Par contre, avant de penser à ajouter des sources de revenus additionnels, il faudrait commencer à mieux utiliser l’argent que l’on a déjà.»

Le ministre aimerait malgré tout que la région de Montréal obtienne une partie de l’argent provenant du nouveau que le gouvernement fédéral a créé pour financer les réseaux de transport en commun. Des sommes provenant du Fonds pourraient également y être affectées.

Québec a prévu investir cette année 948M$ dans les réseaux de transport en commun. L’an prochain, ce montant sera majoré à 1,1G$.


Lien: http://journalmetro.com/actualites/montreal/777470/le-ministre-poeti-veut-depolitiser-la-planification-des-projets-de-transports-en-commun/
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Lun Juin 29, 2015 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Québec prépare un projet de loi qui donnera aux élus le contrôle des transports en commun dans la région de Montréal, à compter de l’an prochain. Pourtant, cette stratégie a échoué lamentablement à Toronto et Vancouver. Le gouvernement Couillard s’apprête-t-il à commettre une grave erreur?

Voir la série d'article de François Cardinal intitulée: "Chronique d'un échec annoncé"

Citation:
TRANSPORTS EN COMMUN

CHRONIQUE D’UN ÉCHEC ANNONCÉ

FRANÇOIS CARDINAL
LA PRESSE
Québec prépare en coulisse un projet de loi qui donnera aux élus le contrôle des transports en commun dans la région de Montréal, à compter de l’an prochain. Et pourtant, cette stratégie a échoué lamentablement à Toronto et Vancouver, a constaté François Cardinal en visitant ces deux villes. Le gouvernement Couillard s’apprête-t-il à commettre une grave erreur ?


Lien: http://plus.lapresse.ca/screens/ed35e84e-bf1d-4473-8a20-63f28867712d%7CcxEPlWJARfaL.html
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Lun Juin 29, 2015 10:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Suite de la série d'article:

Citation:
TRANSPORTS EN COMMUN

LE MODÈLE DE VANCOUVER

FRANÇOIS CARDINAL
LA PRESSE

VANCOUVER — Pour m’expliquer le fonctionnement des transports en commun à Vancouver, Bob Paddon pose sur la table un classeur qui doit bien faire 15 cm de haut. Un classeur qui regroupe les essais et erreurs de la gouvernance en transports en commun des 15 dernières années à Vancouver.

Rien de plus ennuyant, direz-vous. Mais à mes yeux, c’est une sorte de grimoire que tient le vice-président de Translink. Et pas seulement parce que le modèle de gouvernance de Vancouver est LE modèle en Amérique du Nord.

Ce classeur montre noir sur blanc que le gouvernement Couillard s’apprête à commettre la même erreur qu’a faite Vancouver… avant de reculer, de changer de direction, et de devenir la ville exemplaire qu’elle est devenue.

« Il n’y a pas une semaine qui passe sans qu’une délégation étrangère nous rende visite », se réjouit Bob Paddon, responsable de la planification chez Translink.

Translink, c’est l’équivalent de notre Agence métropolitaine de transport. Ou plus précisément, de la future ART, l’Autorité régionale de transport sur laquelle travaille Québec.

Une chose cruciale distingue toutefois le modèle de Vancouver et celui qu’on s’apprête à implanter à Montréal : la composition du conseil d’administration.

C’est le conseil qui prend les décisions. Qui arbitre. Qui tranche. D’où l’importance de choisir avec précaution les membres qui y siégeront, et surtout, à qui on donne le plus grand nombre de sièges.

Est-ce mieux d’avoir un conseil formé en majorité d’experts indépendants embauchés pour leur compétence ? Ou un conseil formé d’élus désignés par souci démocratique, comme veut en implanter le gouvernement Couillard à Montréal ?

« Nous avons eu ce débat il y a plusieurs années, raconte Bob Paddon. En 1999, après réflexion, on a décidé que le conseil serait finalement composé d’élus : 12 choisis par les municipalités, 3 par la province. Mais cette structure n’a pas duré longtemps… »

Car les chicanes n’ont pas tardé. Les maires étaient souvent incapables de s’élever au-delà de leurs intérêts locaux, tirant la couverte chacun de leur bord, paralysant le développement des transports en commun…

Dès que la faille est apparue, une commission indépendante a été mandatée par la province. Recommandation : transformer le conseil d’élus en un conseil d’experts indépendants. Un conseil formé de citoyens qui n’ont d’autre allégeance que leur mandat. Ce qui fut fait en 2007.

« Nous avons un mandat régional, non pas local, explique un de ces citoyens, Barry Forbes, ancien patron de banque aujourd’hui vice-président du conseil de Translink. Comme membres du conseil, nous ne travaillons pas pour une ville, mais pour l’ensemble de la région. »

Les maires n’ont pas été évacués de la gouvernance, cela dit. Vancouver leur a donné un pouvoir de supervision de Translink, sous la forme du Mayors council. Façon de garder le lien avec les élus… sans qu’ils aient le pouvoir de paralyser les transports en commun.

« La gouvernance à Vancouver n’est pas parfaite, reconnaît Bob Paddon. Mais quand on regarde le bilan de Translink, on voit qu’on a réussi à réaliser de grandes choses en plus d’augmenter l’achalandage des transports en commun de 84 % en 10 ans. Et on voit bien que cette gouvernance, malgré ses défauts, mérite d’inspirer d’autres villes. »

« Je ne dis pas que Montréal devrait reproduire intégralement notre modèle, ajoute-t-il, mais je peux dire qu’on a réussi de grandes choses en tirant des leçons du passé. »


Lien: http://plus.lapresse.ca/screens/ed35e84e-bf1d-4473-8a20-63f28867712d%7CcxEPKR5c.Vm~.html
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mer Nov 11, 2015 10:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Dépôt jeudi du projet de loi pour abolir l’AMT

Le projet de loi qui vise à abolir l’Agence métropolitaine de transport (AMT) pour la remplacer par deux nouvelles entités sera déposé jeudi à l’Assemblée nationale du Québec.

C’est ce qu’a confirmé le cabinet du ministre des Transports Robert Poëti après le dépôt au feuilleton mercredi matin de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. On précise qu’il y aura des consultations.
Interrogé mercredi matin à ce sujet, le ministre a mentionné que l’abolition de l’AMT est seulement une petite partie du projet de loi et que celui-ci concerne l’ensemble du transport en commun de la région métropolitaine.

Deux entités

L’intention de Québec de réformer l’AMT avait fait son chemin jusque dans les médias en avril dernier.

Le gouvernement planifie mettre sur pied deux instances pour séparer la planification et l’exploitation du transport en commun dans la région de Montréal.

L’Agence régionale de transport (ART) doit être composée d’élus et d’experts indépendants alors que le Réseau des transports métropolitains (RTM) doit regrouper plusieurs sociétés de transport de la banlieue de Montréal.

Cette réforme est très bien reçue par le maire Denis Coderre et l’exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) avait adopté au printemps dernier une résolution à l’unanimité pour appuyer le projet du ministre Poëti. Certains maires de la couronne nord avaient toutefois exprimés des craintes et critiqués le processus.

Les représentants des usagers du transport en commun espèrent quant à eux que ces changements entraineront une grille tarifaire moins compliquée, pour faciliter la vie aux usagers qui doivent souvent acheter plusieurs titres de transport pour voyager d’un bout à l’autre de la région.


Lien: http://www.journaldemontreal.com/2015/11/11/depot-jeudi-du-projet-de-loi-pour-abolir-lamt
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Martrain



Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 1353

MessagePosté le: Jeu Déc 03, 2015 7:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Greg16 a écrit:


Si seulement...


Premièrement j'adore ton logo. Il est très représentatif des zones et il retient la géographie de la région.

Pour les tarifs et les zones, j'avais déjà établi moi de même ici, ce genre de solution. Je trouve ça très bien que quelqu'un puisse rejoindre ce que je pensais et qu'en plus, il puisse l'imager. Bravo à toi.

Envoi-ça au bureau du ministre, ça presse.
Pourquoi pas les médias aussi ?
_________________
MARTRAIN

Martin C. / Railfan Photographe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Will1996



Inscrit le: 28 Fév 2015
Messages: 10

MessagePosté le: Lun Déc 21, 2015 11:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire ces 2 articles à propos du CITVR, je vous en glisse les points qui m'ont un peu fait sourciller...

http://www.lecourrier.qc.ca/affaires/affaires/2015/12/17/maire-corbeil-tres-inquiet/1213

Citation:
Fait inusité, trois des huit membres du CITVR, la ville de Saint-Hyacinthe et les municipalités de Sainte-Madeleine et Sainte-Marie-Madeleine, ne sont pas mentionnés dans le projet de loi comme faisant partie des municipalités qui ­appartiendront au nouveau RTM.


http://www.lecourrier.qc.ca/affaires/affaires/2015/12/17/abolition-cit-denoncee/1536

Citation:
Comme le CIT de la Vallée du Richelieu (CITVR) dessert des municipalités ­situées hors du territoire de l’AMT, dont Saint-­Hyacinthe, le projet de loi, en limitant le ­territoire du RTM à celui de l’AMT, crée un vide juridique, affirment-ils. Ils craignent que cette situation nuise à d’autres membres du CITVR qui profitent de l’achalandage généré par Saint-­Hyacinthe. Par ­ailleurs, souligne ­l’organisme, personne ne sait ce qu’il ­adviendrait des circuits d’autobus 200 et 300 vers Longueuil et Montréal.


Comment se fait-il que certaines villes soient exclues du territoire du futur RTM ? Assez spécial qu'ils décident de ne pas mettre dans leur projet de loi des villes qui sont présentement desservies par un CIT...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rogmor



Inscrit le: 25 Jan 2014
Messages: 358

MessagePosté le: Lun Déc 21, 2015 12:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le meme phénomene pour le CIT du Haut St-Laurent
http://www.cybersoleil.com/actualites/societe/2015/12/7/le-transport-collectif-couterait-plus-cher-a-sainte-martine.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corbeau



Inscrit le: 28 Mai 2016
Messages: 66

MessagePosté le: Mar Juin 07, 2016 7:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Des nouvelles sur ça ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miatrain



Inscrit le: 13 Fév 2009
Messages: 895
Localisation: Cartierville Montréal

MessagePosté le: Mer Juin 08, 2016 9:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avec le projet de la CDQ l"AMT perdra environ 70% de ces passagers. Avec ce qui va rester comme transport métropolitain pourquoi créer deux agences pour chapeauter tout ca
_________________
Miatrain

Je suis la en ce moment!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corbeau



Inscrit le: 28 Mai 2016
Messages: 66

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2016 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Miatrain a écrit:
Avec le projet de la CDQ l"AMT perdra environ 70% de ces passagers. Avec ce qui va rester comme transport métropolitain pourquoi créer deux agences pour chapeauter tout ca


Il y aura seulement le RTM qui va gerer le reste des trains de banlieue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
zombiebus



Inscrit le: 06 Jan 2012
Messages: 433
Localisation: chauffeur Transdev Beloeil. RTM vallée du richelieu

MessagePosté le: Lun Juin 20, 2016 8:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Will1996 a écrit:
Je viens de lire ces 2 articles à propos du CITVR, je vous en glisse les points qui m'ont un peu fait sourciller...

http://www.lecourrier.qc.ca/affaires/affaires/2015/12/17/maire-corbeil-tres-inquiet/1213

Citation:
Fait inusité, trois des huit membres du CITVR, la ville de Saint-Hyacinthe et les municipalités de Sainte-Madeleine et Sainte-Marie-Madeleine, ne sont pas mentionnés dans le projet de loi comme faisant partie des municipalités qui ­appartiendront au nouveau RTM.


http://www.lecourrier.qc.ca/affaires/affaires/2015/12/17/abolition-cit-denoncee/1536

Citation:
Comme le CIT de la Vallée du Richelieu (CITVR) dessert des municipalités ­situées hors du territoire de l’AMT, dont Saint-­Hyacinthe, le projet de loi, en limitant le ­territoire du RTM à celui de l’AMT, crée un vide juridique, affirment-ils. Ils craignent que cette situation nuise à d’autres membres du CITVR qui profitent de l’achalandage généré par Saint-­Hyacinthe. Par ­ailleurs, souligne ­l’organisme, personne ne sait ce qu’il ­adviendrait des circuits d’autobus 200 et 300 vers Longueuil et Montréal.


Comment se fait-il que certaines villes soient exclues du territoire du futur RTM ? Assez spécial qu'ils décident de ne pas mettre dans leur projet de loi des villes qui sont présentement desservies par un CIT...




PROBLEME RÉGLÉ -VOIR dans : autobus de métrodemontreal où il en est mention de cette situation. Les 3 villes-village-paroisse deviendront ville cliente
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mar Aoû 23, 2016 9:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En parlant de réforme du transport en commun, ça traîne et ça se confronte à des oppositions: http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2016/08/22/004-reforme-transport-grand-montreal-inquietudes-et-retard.shtml

Citation:
Retard et grincements de dents entourant la réforme du transport en commun

PUBLIÉ LE LUNDI 22 AOÛT 2016 À 19 H 15

EXCLUSIF - La réforme majeure du transport en commun dans le Grand Montréal soulève plusieurs questions chez les élus des couronnes nord et sud. De plus, l'arrivée de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ART) et du Réseau de transport métropolitain (RTM) pourrait être retardée au printemps prochain.

Un texte de Francis Labbé

Le chantier est énorme. Abolition de l'Agence métropolitaine de transport (AMT), disparition des 12 conseils intermunicipaux de transport, arrimage des tarifs et des services... le tout devait être prêt au début de 2017. Ce sera « fort peu probable », selon le président du comité de transition, Paul Côté.

« Nous sommes en attente d'une autorisation de Québec quant à notre échéancier. La loi prévoyait le 1er janvier 2017, ce qui veut dire qu'au 1er septembre, les nouveaux administrateurs des deux sociétés devaient être en place, poursuit M. Côté. Est-ce que ce sera au printemps, au premier trimestre? Nous avons fait notre recommandation et nous attendons une réponse du [nouveau ministre] à cet effet. »

« Nous avons quatre grands chantiers en cours, ajoute le président du comité de transition. D'abord, la gouvernance, donc les conseils d'administration et bâtir les organisations. Ensuite, il y a la politique de financement et aussi la politique de contratisation et, finalement, le quatrième chantier, ce sont les budgets et transferts d'actifs. Par exemple, l'Agence métropolitaine est une entité qui relève du gouvernement provincial, alors que la nouvelle structure sera municipale. Alors, il faut transférer les actifs. Tout est à définir, mais avec les bonnes ressources et les bons plans, nous allons accomplir le travail. »

Inquiétudes

Plusieurs élus du Grand Montréal se questionnent à propos de cette réforme. « Cette réforme était nécessaire pour les 82 villes de la Communauté métropolitaine de Montréal », affirme le maire de Saint-Eustache et président du Conseil intermunicipal de transport des Laurentides, Pierre Charron. « Il faut que ça fonctionne, mais des inquiétudes, il y en a plusieurs. »

L'une d'elles a trait à la nomination de la directrice principale de la Planification stratégique de la Société de transport de Montréal (STM), Céline Desmarteau, au comité de transition. Une source au fait du dossier se demandait, à ce sujet, si Mme Desmarteau aurait l'indépendance nécessaire pour élaborer une politique de financement qui ne favoriserait pas Montréal au détriment des banlieues.

Un questionnement que confirme le maire de Saint-Eustache. « Je comprends que des gens se demandent ce que ça veut dire, entre les lignes. Mais cette dame apporte avec elle une très très grande expertise. Si ça sert de la bonne façon à cette gouvernance-là, il n'y a pas de problème. Donnons la chance au coureur », dit Pierre Charron.

Il semble que cette nomination ait aussi attiré l'attention à Québec. À la fin mai, après l'annonce de la composition du comité de transition, l'ex-ministre des Transports Jacques Daoust a envoyé une lettre au président de la CMM, Denis Coderre, pour lui préciser notamment qu'« ...il importe de nous assurer de la plus grande objectivité, indépendance et impartialité possible des membres du comité, dans le cadre de l'exercice de leurs responsabilités ».

De son côté, le président du Comité de transition, Paul Côté, se veut rassurant. « Les membres du comité de transition ont tous signé un code d'éthique qui les engage vis-à-vis les travaux du Comité. [...] Je disais à mes collègues des CIT : "Vous aurez l'occasion de commenter nos travaux, et nous allons en prendre note". »

Le reportage de Francis Labbé sur le sujet, présenté à l'émission Le 15-18.

Gouvernance

D'autres éléments inquiètent davantage le maire de Saint-Eustache. « Il y a absence totale de cadre financier. Quel sera l'impact des dettes actuelles des grandes sociétés de transport pour l'ensemble des citoyens des 82 villes de la CMM? »

« Nous sommes aussi inquiets des postes réservés aux élus des couronnes nord et sud au sein du conseil de l'Autorité régionale de transport. Il y a cinq postes disponibles. Montréal, Laval et Longueuil, et un par couronne. Nous avons envoyé une résolution au cabinet du ministre des Transports pour lui demander que nos représentants soient élus par un collège électoral et non par nomination », indique Pierre Charron.

« Une bonne gouvernance, c'est le point de départ de la réussite. Une bonne gouvernance veut dire bonne confiance, veut dire bonne transmission aux citoyens de ce qui se passe », conclut M. Charron.

_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Miatrain



Inscrit le: 13 Fév 2009
Messages: 895
Localisation: Cartierville Montréal

MessagePosté le: Mer Aoû 24, 2016 9:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un des gros problème, est le projet REM de la CDPQ qui va selon moi cannibaliser plus de 50% des usager de l AMT. Ce qui est un impact important sur leur budget et de l'importance de l"organisme.
_________________
Miatrain

Je suis la en ce moment!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
seb_CITL



Inscrit le: 01 Juin 2011
Messages: 393
Localisation: Sainte Marthe Sur Le Lac

MessagePosté le: Mer Avr 05, 2017 5:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On a de nouvelles informations ? Parce juin arrivé à grand pas ..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Transport par train Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com