metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L’autobus électrique arrive à Montréal en 2016
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Autobus de Montréal (STM)
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 7:04 pm    Sujet du message: L’autobus électrique arrive à Montréal en 2016 Répondre en citant

Des ingénieurs de Nova Bus analysent actuellement la performance d'un des trois autobus entièrement électriques qui seront en activité en 2016 à Montréal.

Non, ce n'est pas un poisson d'Avril.

Citation:
L’autobus électrique arrive à Montréal en 2016

Mise à jour le mercredi 1 avril 2015 à 13 h 20 HAE



C'est sur une piste enneigée, sur un circuit fermé situé au nord de Montréal, que des ingénieurs de Nova Bus analysent la performance d'un des trois autobus entièrement électriques qui seront en activité, l'an prochain, à la Société de transport de Montréal (STM).

Un texte de Vincent Maisonneuve

« C'est le deuxième hiver que l'on fait des tests. On a de bons résultats », lance Ralph Acs, grand patron pour les Amériques chez Volvo, la maison mère de Nova Bus. « C'est un de nos grands projets que l'on développe ici » à Saint-Eustache.

Le projet d'autobus électrique a été lancé en 2012. À l'époque, le gouvernement Charest injecte 27 millions de dollars pour favoriser la création d'un consortium québécois formé, entre autres, de Nova Bus et de TM4, une filiale d'Hydro-Québec.

Puis, en novembre 2013, le gouvernement Marois avance un autre montant de 12 millions de dollars. Cette fois, pour financer le projet pilote avec la STM. L'idée est de mettre en service et tester au quotidien trois autobus électriques sur une des lignes de la STM.



De l'intérieur, l'autobus électrique est identique aux véhicules Nova Bus actuellement en circulation. « C'est la même plateforme qu'un autobus standard Nova Bus. »

Pour ne pas perdre d'espace à bord, Nova Bus a fait le pari de limiter au strict minimum le nombre de batteries. Il ne faut « pas mettre trop de batteries, juste assez pour assurer une opération en continu et maximiser la capacité du véhicule », explique M. Ouellet.

L'autonomie de l'autobus est de 15 à 25 kilomètres entre chaque recharge. Mais, contrairement aux voitures électriques, qu'il faut recharger pendant des heures, l'autobus fait le plein en seulement quelques minutes grâce à des bornes situées à chaque extrémité du parcours.

Vidéo de NovaBus: https://www.youtube.com/watch?v=GWl_JzQc46Y

Volvo utilise déjà ce système de recharge en Europe sur des autobus hybrides rechargeables. Les bornes qui seront utilisées dans le cadre du projet pilote avec la STM rechargent les batteries en moins de six minutes.

L'autobus peut donc rouler continuellement sans avoir à retourner faire le plein au garage. « Ça permet d'offrir un service identique à une ligne normale », soutient Maxime Ouellet.

En 2013, la STM évaluait le prix de l'autobus électrique à un peu plus d'un million de dollars. Il faut ajouter le prix des bornes de recharge. La STM n'a toujours pas annoncé l'endroit où les autobus seront déployés.

Le projet pilote, d'une durée de trois ans, va permettre à Nova Bus et à la STM d'en savoir beaucoup plus sur le comportement de l'autobus électrique dans les opérations quotidiennes.


Lien: http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2015/04/01/001-autobus-electrique-novabus.shtml?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 7:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

À lire aussi: "Les bus électriques du Massachusetts, un modèle pour le Québec?"

Lien: http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2015/04/01/001-bus-electriques-massachusetts.shtml

Reportage vidéo sur l'exemple du Massachussetts: http://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-18h/2014-2015/segments/reportage/1523/autobus-electrique-massachusetts-novabus-saint-eustache
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1921
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2015 8:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

AMTFan1 a écrit:
À lire aussi: "Les bus électriques du Massachusetts, un modèle pour le Québec?"

Lien: http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2015/04/01/001-bus-electriques-massachusetts.shtml

Reportage vidéo sur l'exemple du Massachussetts: http://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-18h/2014-2015/segments/reportage/1523/autobus-electrique-massachusetts-novabus-saint-eustache

Très intéressant. On voit que le gratin du transport en commun d'ici suit de très près les essais faits ailleurs et que l'on attend avec impatience la mise à l'essai des trois véhicules de Novabus à Montréal en 2016. Par ailleurs, une recharge de 5-6 minutes tous les 15 à 25km c'est effectivement très contraignant. Si la vitesse commerciale est de 15km/h par exemple, cela correspond à un temps additionnel de 10% s'il faut recharger tous les 15km (60min + 6min). Cela fait autant de souplesse en moins dans l'opération. Et il faut prévoir les équipements nécessaires aux terminus de ces lignes. J'ai bien hâte de voir sur quelles lignes on fera l'essai de ces bus. Radio Canada conjecture que ce sera sur une ligne "visible".
_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yogi



Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 217
Localisation: RDP

MessagePosté le: Ven Avr 03, 2015 5:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

sa doit etre comique de rouler une bus sur l'oval de PGM !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Ven Mai 15, 2015 8:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dès l'automne prochain, sur le circuit 36-Monk, on pourra retrouver 3 autobus électriques NovaBus en circuit. La STM les testera durant l'été et l'hiver. Des bornes de recharge rapide pour les bus seront implantés au terminus Angrignon et au coin des rues Saint-Antoine et du Square Victoria.

Citation:
Mise à jour: 15 mai 2015 | 16:01

La STM testera un bus électrique à recharge rapide

Par Marie-Eve Shaffer
Métro

La Société de transport de Montréal (STM) testera dès l’an prochain des bus électriques dont les piles seront rechargées rapidement.

Trois bus 100% électriques conçus par Nova Bus seront mis à l’épreuve pendant trois ans sur le circuit 36-Monk de la STM à partir de l’automne 2016 dans le cadre du programme Cité Mobilité. Ils sont dotés de quatre piles au lithium qui seront rechargées à la fin d’un circuit. Leur autonomie n’est pas que de 30km, mais leur recharge ne dure que six minutes.

«Dans l’horaire des bus, on intègrera les six minutes requises pour la recharge», a mentionné vendredi le présidente de la Société de transport de Montréal, Philippe Schnobb, lors du du Forum stratégique de la mobilité urbaine et transport intelligent.

Deux bornes de recharge électriques seront mises en place à l’été 2016 pour pouvoir tester les bus électriques de Nova Bus. Elles se trouveront au terminus Angrignon et dans la Quartier international, à l’angle des rues Saint-Antoine et du Square Victoria. Les chauffeurs devront simplement stationner les bus sous la borne pour que les piles se rechargent.

«On veut tester la fiabilité de l’autobus dans toutes les conditions possibles, en été et en hiver», a dit M. Schnobb.

Ce projet de mis à l’essai de bus électrique coûtera 16,7M$. Le gouvernement du Québec contribuera à hauteur de 12M$ alors qu’Hydro-Québec versera 100 000$.

La STM avait testé l’an passé un bus électrique chinois de l’entreprise Build Your Dream. Ses piles de phosphate de fer permettaient une autonomie de seulement 200 km et la durée leur recharge étaient de huit heures, ce qui fait que si la STM avait décidé de remplacer toute sa flotte par ces bus électriques, elle aurait dû acheter un millier de bus de plus pour offrir le même service.

La STM espère que d’ici 2025 elle pourra acheter seulement des bus tout électriques. À partir de cette année, elle acquerra seulement des bus hybrides qui lui permettent d’économie près de 30% en carburant. Leur autonomie atteint près 500km.


Lien: http://journalmetro.com/actualites/montreal/777357/la-stm-testera-un-bus-electrique-a-recharge-rapide/
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Asakha



Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 1503

MessagePosté le: Sam Mai 16, 2015 6:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

La STM avait testé l’an passé un bus électrique chinois de l’entreprise Build Your Dream. Ses piles de phosphate de fer permettaient une autonomie de seulement 200 km


Et ici on parle maintenant d'une recharge au 15km-30km...
Faudrait peut-être que Tesla se lance dans les autobus ! Ils ont des batteries beaucoup moins dispendieuses et offrant plus d'autonomie !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Sam Mai 16, 2015 10:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Asakha a écrit:
Citation:

La STM avait testé l’an passé un bus électrique chinois de l’entreprise Build Your Dream. Ses piles de phosphate de fer permettaient une autonomie de seulement 200 km


Et ici on parle maintenant d'une recharge au 15km-30km...
Faudrait peut-être que Tesla se lance dans les autobus ! Ils ont des batteries beaucoup moins dispendieuses et offrant plus d'autonomie !


En fait, le temps de recharge de ces autobus chinois était de 8 heures, tandis que celui des autobus Nova est d'à peine 6 minutes. Je pense qu'ils ont ajusté le concept de façon à ce qu'une plus petite autonomie permette une recharge plus rapide et de ne pas devoir garder une grande quantité de bus en réserve pendant que d'autres sont en train d'être rechargés durant des heures. D'ailleurs, il me semble que la longueur des circuits de bus à Montréal ne dépasse généralement pas 30 km.
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Asakha



Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 1503

MessagePosté le: Dim Mai 17, 2015 8:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sur le site de BYD, on parle plutôt de 5 heures de recharge, ce qui laisse toujours la possibilité aux autobus de faire leur pointe AM sur une charge, et de se recharger par la suite au garage.

C'est sûr que ça demande une très grosse entrée électrique au garage pour charger autant d'autobus d'un seul coup. De l'autre coté, avec les Novabus, ça implique plusieurs postes de recharge un peu partout sur le réseau, ce qui augmente les coûts.

Il n'y a pas de solutions miracles, sauf que 15-30km, pour le coût demandé de 1,1M$ par autobus au lieu de 450k$ pour un diésel, ça me sembler exagéré, surtout que Novabus confirme que la carroserie sera la même. On parle de 650k$ de plus pour des moteurs-roues et des batteries !?

Et ici, on parle d'un projet pilote !! Donc, je présume qu'on aura 1 ou 2 autobus seulement ! Ça semble être encore une façon de truquer un appel d'offre à venir en utilisant une technologie que seul Novabus utilisera.

Tk... On verra !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
busfan0947



Inscrit le: 21 Oct 2005
Messages: 565
Localisation: Québec

MessagePosté le: Lun Mai 18, 2015 2:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En principe, ce projet semble prometteur, si l'on fait abstraction des coûts... Mais plusieurs questions se posent...

Que va-t-il arriver lorsqu'un autobus du genre sera pris dans une congestion routière et qu'il accusera un retard important sur son horaire ou encore qu'il est enlisé dans la neige sur une chaussée mal dégagée en hiver? L'autobus est détourné de son parcours habituel pour cause de travaux, accident majeur, bris d'aqueduc, entraînant une perte de temps significative pour son arrivée vers sa borne de rechargement? En excluant l'autonomie en terme de kilométrage, le fait d'être sur la route sans pouvoir avancer dans la circulation congestionnée, il va arriver quoi de son autonomie? Va-t-il pouvoir se rendre à destination sans pour autant tomber en panne? La borne de recharge devient défectueuse? Ceci est sans compter la dépense énergétique durant l'hiver avec son temps froid qui demandera de la puissance additionnelle pour chauffer l'habitacle et le désembuage des fenêtres, du moins pour le chauffeur à l'avant.... Le chauffeur qui arrivera en retard sur son horaire en bout de ligne devra-t-il ajouter en plus un autre 5-6 minutes de plus avant de pouvoir repartir suite à la recharge?

Humm..... Je ne suis pas négatif, mais le fait est qu'il y a beaucoup de questions qui devront être répondues favorablement pour justifier l'acquisition potentielle de véhicules et d'équipements significativement plus dispendieux.

Attendons de voir les tests en situation réelle avant de porter un jugement mais il y a bien plus quelques bornes et un temps de recharge à valider... Sauf que je reste prudent.

L'expérience de Québec est un bel exemple à ne pas reproduire. Ça pressait d'être Vert-Écolo en 2007, il fallait absolument des bus électriques pour les fêtes de 2008. On les a eu à temps ces autobus électriques, sauf qu'ils auront finalement coûtés 4 fois le prix d'un autobus au diésel et on les a retiré avant leur temps...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
claude229



Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 71
Localisation: Québec / Lévis

MessagePosté le: Lun Mai 18, 2015 8:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

busfan0947 a écrit:
En principe, ce projet semble prometteur, si l'on fait abstraction des coûts... Mais plusieurs questions se posent...

Que va-t-il arriver lorsqu'un autobus du genre sera pris dans une congestion routière et qu'il accusera un retard important sur son horaire ou encore qu'il est enlisé dans la neige sur une chaussée mal dégagée en hiver? L'autobus est détourné de son parcours habituel pour cause de travaux, accident majeur, bris d'aqueduc, entraînant une perte de temps significative pour son arrivée vers sa borne de rechargement? En excluant l'autonomie en terme de kilométrage, le fait d'être sur la route sans pouvoir avancer dans la circulation congestionnée, il va arriver quoi de son autonomie? Va-t-il pouvoir se rendre à destination sans pour autant tomber en panne? La borne de recharge devient défectueuse? Ceci est sans compter la dépense énergétique durant l'hiver avec son temps froid qui demandera de la puissance additionnelle pour chauffer l'habitacle et le désembuage des fenêtres, du moins pour le chauffeur à l'avant.... Le chauffeur qui arrivera en retard sur son horaire en bout de ligne devra-t-il ajouter en plus un autre 5-6 minutes de plus avant de pouvoir repartir suite à la recharge?

Humm..... Je ne suis pas négatif, mais le fait est qu'il y a beaucoup de questions qui devront être répondues favorablement pour justifier l'acquisition potentielle de véhicules et d'équipements significativement plus dispendieux.

Attendons de voir les tests en situation réelle avant de porter un jugement mais il y a bien plus quelques bornes et un temps de recharge à valider... Sauf que je reste prudent.

L'expérience de Québec est un bel exemple à ne pas reproduire. Ça pressait d'être Vert-Écolo en 2007, il fallait absolument des bus électriques pour les fêtes de 2008. On les a eu à temps ces autobus électriques, sauf qu'ils auront finalement coûtés 4 fois le prix d'un autobus au diésel et on les a retiré avant leur temps...



Pour ce qui est des problèmes potentiels, c'est un peu ce que le projet pilote en conditions réelles devra établir. Le 36 Monk est un parcours d'une douzaine de kilomètres (35 minutes), ce qui est suffisant pour tester le système sans pour autant approcher les limites du bus à l'essai.

Pour ce qui est du chauffage en conditions hivernales, je ne me fais pas trop de soucis, puisque la solution existe et qu'elle est éprouvée. Le bus sera chauffé avec du diesel, genre Webasto, comme c'était le cas pour les Techobus du RTC ou le e-Lion (le bus scolaire), l'électricité étant réservée à la force motrice et aux auxiliaires.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
busfan0947



Inscrit le: 21 Oct 2005
Messages: 565
Localisation: Québec

MessagePosté le: Lun Mai 18, 2015 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

claude229 a écrit:
Pour ce qui est des problèmes potentiels, c'est un peu ce que le projet pilote en conditions réelles devra établir. Le 36 Monk est un parcours d'une douzaine de kilomètres (35 minutes), ce qui est suffisant pour tester le système sans pour autant approcher les limites du bus à l'essai.

Pour ce qui est du chauffage en conditions hivernales, je ne me fais pas trop de soucis, puisque la solution existe et qu'elle est éprouvée. Le bus sera chauffé avec du diesel, genre Webasto, comme c'était le cas pour les Techobus du RTC ou le e-Lion (le bus scolaire), l'électricité étant réservée à la force motrice et aux auxiliaires.


Je n'ai rien contre de tels projets ni l'électrification des transports, bien au contraire.

Mais nous sommes à une époque où les sociétés de transport un peu partout (et pas seulement au Québec) sont à la recherche constante de sources de financement. Que des projets comme celui-ci soient ou non concluants à la fin des essais, j'en suis toujours à me demander comme citoyen où se trouverait la réelle économie si on devait un jour acheter des véhicules qui coûtent deux fois plus cher à l'achat par rapport à un autobus conventionnel, même s'ils sont subventionnés par un autre organisme gouvernemental. Les dépenses occasionnées par le remplacement des batteries à coût élevé plusieurs fois dans la carrière du véhicule, en plus de devoir investir dans des équipements pour leur recharge sur le réseau ainsi que leur entretien... tout ceci pour n'obtenir au final que d'avantage de contraintes dans l'utilisation d'un autobus... Bien sûr la technologie évolue constamment, l'avenir nous dira quel sort nous réserverons à ces véhicules...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gmnewlook



Inscrit le: 08 Nov 2001
Messages: 2593
Localisation: Pointe-aux-Trembles. (86-189-410)

MessagePosté le: Mar Mai 19, 2015 6:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

busfan0947 a écrit:
Que va-t-il arriver lorsqu'un autobus du genre sera pris dans une congestion routière et qu'il accusera un retard important sur son horaire ou encore qu'il est enlisé dans la neige sur une chaussée mal dégagée en hiver? L'autobus est détourné de son parcours habituel pour cause de travaux, accident majeur, bris d'aqueduc, entraînant une perte de temps significative pour son arrivée vers sa borne de rechargement? En excluant l'autonomie en terme de kilométrage, le fait d'être sur la route sans pouvoir avancer dans la circulation congestionnée, il va arriver quoi de son autonomie? Va-t-il pouvoir se rendre à destination sans pour autant tomber en panne? La borne de recharge devient défectueuse? Ceci est sans compter la dépense énergétique durant l'hiver avec son temps froid qui demandera de la puissance additionnelle pour chauffer l'habitacle et le désembuage des fenêtres, du moins pour le chauffeur à l'avant.... Le chauffeur qui arrivera en retard sur son horaire en bout de ligne devra-t-il ajouter en plus un autre 5-6 minutes de plus avant de pouvoir repartir suite à la recharge?

C'est peut-être un système comme sur nos chariots élévateurs Johnston Raymond où je travaille, quand ta batteire est rendus à 0%, il y a une petite réserve pour qu'on puisse se rendre à la salle des batteries pour la changer et mettre celle qui est déchargée en charge. La seule affaire est qu'on peut pas monter ou descendre les fourches. C'est peut-être le même principe avec ces bus électriques, mais adapté pour ce type de véhicule.
_________________


Prochain projet: Floride 2017!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nova RTS



Inscrit le: 21 Juin 2011
Messages: 101
Localisation: Laval

MessagePosté le: Mer Mai 20, 2015 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

La STM a de la misère à se payer des autobus climatisés. Mais elle serait prête à payer le double du prix pour un autobus électrique comparer à un autobus diesel. Je comprend pas leur raisonnement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rotax



Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 3744
Localisation: Laval

MessagePosté le: Mer Mai 20, 2015 8:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Nova RTS a écrit:
La STM a de la misère à se payer des autobus climatisés. Mais elle serait prête à payer le double du prix pour un autobus électrique comparer à un autobus diesel. Je comprend pas leur raisonnement.


J'imagine que c'est le gouvernement provincial qui paie le gros de la facture, vu que ça fait partie du projet de création de bus électriques démarré par Québec il y a quelques années (Consortium bus électrique).
_________________
Ukončete, prosím, výstup a nástup, dveře se zavírají.
Příští stanice, Hlavní Nádraží. Přestup na linky S a dalši vlakové spoje.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
conducteur



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1720
Localisation: Rive-sud de Montreal

MessagePosté le: Ven Mai 22, 2015 12:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nova RTS a écrit:
La STM a de la misère à se payer des autobus climatisés. Mais elle serait prête à payer le double du prix pour un autobus électrique comparer à un autobus diesel. Je comprend pas leur raisonnement.


Il y a une différence entre le prix d'achat et le prix d'entretien. Oui la STM est capable de s'acheter des bus avec l'air climatisé. C'est au niveau de l'entretien que c'est faramineux comme coût. Les modules d'air climatisée demande beaucoup d'entretien et coûte très cher à opérer. Les coûts d'opération et d'entretien de l'air climatisé sur une flotte comme celle de la STM c'est énorme. Est-ce que pour 4 mois par année sur 12 ont peu s'en passé? Oui... et contrairement à la plupart d'entre vous, je passe 8 heures par jour assis dans ces fours roulant. Mieux vos mettre l'argent ailleurs comme dans l'améliorations du réseau avant de penser a climatiser les bus.
_________________
Non a la loi 3. On n'a pas volé nous!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Asakha



Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 1503

MessagePosté le: Sam Mai 23, 2015 8:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Des écoliers beaucerons en autobus électrique

Citation:

Fiche technique

Moteur : sans transmission, sans entretien, conçu et fabriqué au Québec par TM4 et limité à 149 kW (équivalent de 200 chevaux)

Batterie : 105 kWh

Vitesse : maximum réglé à 95 km/h

Temps de charge maximale : 4,5 heures avec un point de charge 240 volts

Autonomie : plus de 120 km

Capacité : 72 écoliers

Prix : de 145 000 $ à 155 000 $

Économie d'énergie : 15 000 $ de moins que le modèle au diesel par année

Durée de vie utile : plus de 15 ans, selon le fabricant

Autres caractéristiques : coquille du véhicule en fibre de verre, fabriquée à Sainte-Clothide, en Beauce; marches en polyéthylène moulé provenant de la région de Montréal


C'est quand même bizarre qu'une compagnie qui est en affaire dans les autobus scolaires depuis 2008 arrive à construire un autobus scolaire 100% électrique pour 155 000$ alors que la STM doit payé plus de 1M$ par autobus électrique !

Je me demande où se situe la différence qui exige le million de dollar de différence ! Surement pas dans le moteur électrique, qui est de TM4 dans les 2 cas, ni la batterie, puisque NovaBus y va pour une batterie avec 20km d'autonomie contre 120km pour Lion. On parle d'autobus de 12m dans les 2 cas, sans climatisation... Est-ce seulement la conception plancher-bas qui vient faire une telle différence de prix, ou bien NovaBus en profite pour gonfler ses prix ? Je suggère fortement à Lion de se lancer dans les autobus urbains, ils auront de l'avenir assuré !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rotax



Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 3744
Localisation: Laval

MessagePosté le: Sam Mai 23, 2015 10:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Asakha a écrit:


C'est quand même bizarre qu'une compagnie qui est en affaire dans les autobus scolaires depuis 2008 arrive à construire un autobus scolaire 100% électrique pour 155 000$ alors que la STM doit payé plus de 1M$ par autobus électrique !

Je me demande où se situe la différence qui exige le million de dollar de différence ! Surement pas dans le moteur électrique, qui est de TM4 dans les 2 cas, ni la batterie, puisque NovaBus y va pour une batterie avec 20km d'autonomie contre 120km pour Lion. On parle d'autobus de 12m dans les 2 cas, sans climatisation... Est-ce seulement la conception plancher-bas qui vient faire une telle différence de prix, ou bien NovaBus en profite pour gonfler ses prix ? Je suggère fortement à Lion de se lancer dans les autobus urbains, ils auront de l'avenir assuré !


Le fait que ce soit l'ATUQ (Association Québécoise des Transports Urbains - regroupement des 9 sociétés de transport au Québec) qui fait un seul gros appel d'offres pour toutes les sociétés de transport au Québec est une manigance pour assurer à Nova l'octroi de tous les contrats d'acquisitions de bus (bah oui, parce que si jamais on accorde le contrat de 500 bus à New Flyer, c'est la mort de Nova à Saint-Eustache).

Bien sûr que, dans ces conditions, Nova va en profiter pour gonfler ses prix. J'ai vu un appel d'offres de Halifax en 2012 pour l'achat de 8 bus (avec climatisation, toit profilé, etc). Nova a remporté le contrat (New Flyer et Orion avaient participé à l'appel d'offres aussi) et le coût par bus revenait à moins de 410 000$ (Orion avait une offre sous les 400 000$, mais leur produit était pas génial). Tandis que les sociétés de transport du Québec, pour le même véhicule (et avec moins d'options!), ont payé plus de 480 000$.

Si chaque société de transport pouvait faire un appel d'offres pour des bus qui correspondent à leurs besoins (plutôt que de se faire imposer l'achat de bus hybrides, par exemple - pas sûr que ce soit aussi pertinent à Saguenay qu'à Montréal) et opter pour le manufacturier qui propose la meilleure offre, on paierait beaucoup moins cher pour des bus neufs, puisqu'il y aurait une vraie compétition plutôt que le monopole actuel de Nova.
_________________
Ukončete, prosím, výstup a nástup, dveře se zavírají.
Příští stanice, Hlavní Nádraží. Přestup na linky S a dalši vlakové spoje.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rotax



Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 3744
Localisation: Laval

MessagePosté le: Mar Nov 24, 2015 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Cité Mobilité – Le premier bus québécois 100 % électrique se dévoile

La STM et Nova Bus, qui œuvre au sein du Groupe Volvo, accueillaient ce matin les acteurs canadiens de l’industrie des transports collectifs pour dévoiler l’identité visuelle du projet Cité Mobilité, de Montréal. Les Montréalais et les visiteurs pourront reconnaître les bus 100 % électriques grâce à une identité visuelle distincte du parc régulier de bus de la STM.


La STM et Nova Bus, qui œuvre au sein du Groupe Volvo, accueillaient ce matin les acteurs canadiens de l’industrie des transports collectifs pour dévoiler l’identité visuelle du projet Cité Mobilité, de Montréal. Les Montréalais et les visiteurs pourront reconnaître les bus 100 % électriques grâce à une identité visuelle distincte du parc régulier de bus de la STM.

Le programme Cité Mobilité vise à mobiliser les joueurs clés dans la mise en œuvre de projets pilotes novateurs, intégrés et durables. Il comprend de nouvelles technologies conçues par Volvo et ses filiales, comme les véhicules 100 % électriques de Nova Bus pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire les taux d’émissions de gaz à effet de serre.

Montréal, pionnière de l’électrification des transports
Ce programme est déployé dans 9 villes et Montréal est la première ville nord-américaine à y prendre part. À Montréal, le projet consiste en l’installation de deux stations de recharge rapide sur la ligne 36 – Monk de la STM pour la mise en service de trois bus Nova LFSe 100 % électriques. Deux stations de recharge rapide seront construites au printemps 2016, au Square Victoria et au terminus Angrignon. Les essais hors service débuteront en 2016 et seront suivis par la mise en service avec clientèle. Les essais se poursuivront jusqu’en 2019.

Les trois bus LFSe, conçus sous la direction de Nova Bus dans le cadre du consortium Bus électrique, auront chacun à bord quatre batteries entièrement alimentées à l’hydroélectricité du Québec grâce à un système de recharge rapide et seront munis d’un moteur TM4 conçu au Québec.

Partenaires pour l’électrification des transports
D’une durée de trois ans, le projet Cité Mobilité de Montréal a un budget de 16,7 M$, dont 11,9 M$ proviennent d’une subvention du Ministère des Transports du Québec et 100 000 $ d’Hydro-Québec. De plus, pour rendre ce projet possible, Volvo et Nova Bus ont investi 8 M$ en recherche et développement pour le système de transport par autobus électrique.




Source et autres photos : http://www.stm.info/fr/presse/nouvelles/cite-mobilite---le-premier-bus-quebecois-100-%25-electrique-se-devoile
_________________
Ukončete, prosím, výstup a nástup, dveře se zavírají.
Příští stanice, Hlavní Nádraží. Přestup na linky S a dalši vlakové spoje.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuelmath



Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 4503
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer Nov 25, 2015 6:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rotax a écrit:
Cité Mobilité – Le premier bus québécois 100 % électrique se dévoile


J'ai déjà hâte de monter dans un de ces autobus.

Où peut-on trouver des détails sur la vitesse maximale, l'accélération, le poids, etc?
_________________
Samir Metta
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
gmnewlook



Inscrit le: 08 Nov 2001
Messages: 2593
Localisation: Pointe-aux-Trembles. (86-189-410)

MessagePosté le: Mer Nov 25, 2015 8:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La fiche technique est ici:
http://www.novabus.com/documents/Fiche%20technique/Nova_LFSe_FR_LR.pdf

J'ai eu la chance de monter à bord cet avant-midi pour une petite balade et c'est silencieux et le bus a une bonne accélération. J'ai la vidéo sur ma page de photos de transport sur Facebook.

https://www.facebook.com/gmnewlook/?fref=nf
_________________


Prochain projet: Floride 2017!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Autobus de Montréal (STM) Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com