metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[QAPM?]Le retour des péages, est-il vraiment incontournable?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> TEC
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ghislain Laframboise



Inscrit le: 09 Mai 2004
Messages: 4793
Localisation: Laval-Des-Rapides (1 km au sud de la station Montmorency)

MessagePosté le: Mar Mai 15, 2012 10:53 pm    Sujet du message: [QAPM?]Le retour des péages, est-il vraiment incontournable? Répondre en citant

François Cardinal, La Presse, Vendredi 4 mai 2012 a écrit:

Quel avenir pour Montréal ?
Le retour des péages est-il vraiment incontournable?

C’était un 4 mai, comme aujourd’hui. Le dernier péage à Montréal, situé sur le pont Champlain, disparaissait. On était en 1990, et on croyait que cette machine à sous disparaissait pour de bon…

Puis le péage a refait surface sur le pont de l’A-25. On entend l’implanter sur le pont fédéral du prolongement de l’A-30. Puis ce sera au tour du pont Champlain.

Une fois parti, étendons-le aux autres ponts et entrées afin de financer le transport en commun… non?

C’est la proposition du Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME), dans le cadre de la consultation de la CMM, qui suggère la mise en place d’un péage routier de type cordon autour de l’île de Montréal.

De l’avis de ce think tank du développement durable, il faut privilégier les taxes touchant les coûts d’utilisation des véhicules afin de financer le transport collectif… et d’avoir par le fait même un effet à la baisse sur la motorisation.

«L’accent doit être mis sur les multiples bénéfices qui découleront de la mesure, écrit le GRAME dans son mémoire. Il serait même possible d’envisager une baisse de la taxe régionale sur les droits d’immatriculation, si cela permettait d’accroître l’acceptabilité sociale de la mise en place du péage.»

Le parti Vision Montréal de Louise Harel est en faveur du péage. Le rapport Montmarquette aussi. Le Rapport Bernard recommandait que le conseil de la CMM soit habilité à imposer, par un vote des deux tiers de ses membres, un droit de péage sur les ponts. Et l’administration Tremblay souffle le chaud et le froid depuis quatre ans, s’en servant davantage comme une menace qu’autre chose…

Selon les calculs de la CMM, un péage sur les ponts entourant Montréal pourrait rapporter jusqu’à 400 millions $, à raison d’un coût à 1 $ le passage. Le Forum Urba 2015 se fait plus gourmand, fixant les recettes à 800 M$, grâce à un tarif à de 2 $ le passage…

Par contre, aucune de ces simulations ne tient compte des coûts d’exploitation, curieusement…

Personnellement, je suis plutôt favorable à une telle mesure, en théorie du moins. Mais je prône davantage l’idée d’un péage uniquement aux heures de pointe et à la distance parcourue, comme en Europe et aux États-Unis. Vous entrez sur l’autoroute, puis vous payez en sortant, en fonction de votre kilométrage… et de l’heure du jour.

Et contrairement au GRAME, je ne vois pas le péage comme une source de financement pour le transport collectif, pas directement en tout cas. Dans une optique d’équité fiscale, j’estime qu’il faut dédier à l’entretien et au développement routier les sommes engrangées grâce au péage. Ainsi, on dégage une bonne partie des montants habituellement dévolus aux routes par le MTQ… lesquels peuvent servir à développer le transport collectif.

Cela dit, je reconnais qu’il y a d’importants bémols à une telle mesure.

D’abord, le financement que cherche à obtenir la CMM a pour but d’entretenir et de développer le transport en commun. Or le péage ne peut être implanté qu’une fois l’offre de service grandement bonifiée. On a donc là un problème avec la séquence des événements : il faut développer pour faire payer, mais il faut faire payer pour développer…

Ensuite, le péage pourrait avoir un effet sur l’exode urbain. Montréal n’a pas l’attrait de Londres. Demander un tarif pour entrer dans l’île pourrait donc en inciter certains… à en sortir, pour ne plus y revenir. Ce pourrait être vrai pour les banlieusards, mais aussi pour les entreprises.

Certains brandissent les cas de Stockholm et Singapour pour prouver l’efficacité des péages. D’autres rappellent les échecs des péages à Fredericton-Moncton et Coquihalla pour démontrer l’inverse.

Vous en pensez quoi? Incontournables, les péages?

_________________
Il vaut mieux prendre le métro que de se jeter devant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
bouboux8243



Inscrit le: 03 Déc 2009
Messages: 1527
Localisation: Hébertville, Lac St-JeanQ.c.

MessagePosté le: Dim Sep 09, 2012 12:36 pm    Sujet du message: Pour les peages. Répondre en citant

Utilisateur= Payeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> TEC Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com