metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Grands projets de transports: Québec ralentit le rythme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Transport par train
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
pasqualelm



Inscrit le: 24 Avr 2011
Messages: 21
Localisation: Montreal

MessagePosté le: Jeu Aoû 18, 2011 6:29 am    Sujet du message: Grands projets de transports: Québec ralentit le rythme Répondre en citant

Le MTQ et le Conseil du Trésor ne s'entende pas sur le développement du transport en commun d'ici 2015. Le Conseil veut seulement payer la moitié de la facture nécessaire au développement du transport en commun au Québec.

Citation:
Depuis le milieu des années 2000, les transports en commun ont le vent dans les voiles, au Québec. Ci-dessus, la gare Canora, à Mont-Royal.


Bruno Bisson
La Presse

Les grands projets de transports en commun devront faire l'objet d'une «priorisation» et des dizaines de projets plus modestes pourraient être reportés pour une période indéfinie en raison d'un plafond de dépenses de moins de 3 milliards imposé par le Conseil du trésor, pour les cinq prochaines années.

Ces sommes ne suffiront pas à couvrir les coûts de tous les grands projets déjà annoncés par le ministère des Transports (MTQ), les municipalités et les sociétés de transports en commun du Québec, depuis 2006. Ces grands projets totalisent déjà à eux seuls plus de 4 milliards, selon un recensement non exhaustif réalisé par La Presse.

Pire encore, des dizaines d'autres projets de taille plus modeste, pour la construction de gares de trains ou d'autocar, l'aménagement d'abribus, la mise en place de systèmes d'affichage dynamique pour l'information aux usagers, la construction de garages pour l'entretien des bus ou les travaux de réfection des infrastructures actuelles, pourraient être retardés.

Selon des sources de La Presse, des projets majeurs annoncés au cours des dernières années, mais qui ne sont pas encore en chantier pourraient eux aussi être mis en attente pour une période indéfinie, faute d'argent pour les financer. Ce pourrait être le cas de projets tels que le centre d'entretien des trains de banlieue de Pointe Saint-Charles ou la création d'un couloir d'autocar de 120 millions, intégré au projet de transformation de l'autoroute Bonaventure, à Montréal.

Dans son budget de dépenses 2011-2012, le Conseil du Trésor a prévu des crédits de 2,953 milliards pour les infrastructures de transports en commun, soit une moyenne de moins de 600 millions par année, jusqu'en 2015.

Les dissensions entre le Conseil du Trésor (CT) et le MTQ durent depuis des mois. En décembre 2010, le premier a refusé d'approuver le plan quinquennal d'immobilisations (PQI) déposé par le second pour la période 2010-2015, a confirmé la présidente du CT, Michelle Courchesne, dans une entrevue accordée à La Presse, la semaine dernière. Ce plan incluait, entre autres, le projet du train de banlieue Montréal-Mascouche (train de l'Est), dont les coûts ont explosé de 70% en moins d'un an.

En plus d'imposer une révision complète de ce projet, qui sera supervisée par Infrastructure Québec, le Conseil du Trésor a aussi demandé au MTQ de «nous revenir avec des dossiers beaucoup plus détaillés» sur les projets de transports en commun prévus à son PQI, a précisé Mme Courchesne.

Neuf mois plus tard, le plan du Ministère n'est toujours pas approuvé.

Le vent dans les voiles

Depuis le milieu des années 2000, les transports en commun ont le vent dans les voiles, au Québec. L'accroissement de la clientèle a entraîné la multiplication des projets visant à augmenter les services, surtout dans la région de Montréal. La modernisation des trains de banlieue, le renouvellement des voitures du métro, la création de nouveaux couloirs d'autobus exclusifs (incluant le projet Rapibus de la Société de transport de l'Outaouais, à Gatineau) et les travaux de réfection des infrastructures existantes, ont fait augmenter de manière significative les prévisions d'investissements des sociétés de transport. Les plans d'immobilisations de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) et des cinq plus grandes sociétés de transport du Québec (à Montréal, Québec, Longueuil, Gatineau et Laval), rendus publics à la fin de 2010, totalisent à eux seuls plus de 7,5 milliards, et ce, pour les années 2011 à 2013 seulement.

«Les sociétés de transport ne fonctionnent plus seulement en mode "opération". Elles sont passées en mode de développement, et elles n'ont pas eu le choix», en raison de la croissance constante de l'achalandage enregistrée au cours des dernières années, indique France Vézina, directrice générale de l'Association du transport urbain du Québec (ATUQ), qui regroupe les neuf plus importantes sociétés de transport public au Québec.

Mme Vézina dit avoir entendu parler des discussions entre le Conseil du Trésor et le ministère des Transports du Québec, mais que «l'information rentre au compte-gouttes». Le refus du Conseil du Trésor d'approuver le PQI du Ministère depuis décembre dernier empêche les sociétés de transport d'inscrire de nouveaux projets sur la liste du Ministère, «ce qui va se traduire par des reports et des retards, affirme-t-elle. Les projets sont toujours reportés. Et pour les sociétés de transport, c'est l'incertitude sur toutes les nouvelles initiatives qui est la plus négative.»

En entrevue avec La Presse, Mme Vézina n'a pas voulu commenter la décision du Conseil du Trésor de limiter à moins de

3 milliards les investissements du MTQ dans les transports en commun, au cours des cinq prochaines années. Elle a toutefois reconnu qu'en regard des besoins en immobilisations exprimés par les transporteurs publics, «il va assurément manquer d'argent».

La directrice de l'ATUQ a dit souhaiter par ailleurs que le désaccord actuel sur le plan d'investissement du MTQ ne soit pas le prélude à des compressions budgétaires dans les transports en commun, pour contribuer au rétablissement de l'équilibre budgétaire du Québec.

«Il ne faut pas que ce soit cela, dit Mme Vézina, ça n'aurait pas de bon sens. On ne stagnera pas, on va reculer, parce qu'en ce moment, la croissance de la demande va trop vite. Ça n'aurait pas de bon sens non plus, dans le contexte des objectifs de réduction des gaz à effet de serre fixés par le gouvernement du Québec», qui souhaite diminuer ces émissions polluantes de 20%, d'ici 2020.


Source: http://www.cyberpresse.ca/actualites/201108/17/01-4426831-grands-projets-de-transports-quebec-ralentit-le-rythme.php
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martrain



Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 1353

MessagePosté le: Jeu Aoû 18, 2011 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Finalement, après avoir eu des idées de grandeur...

Quand on commence à apercevoir la facture... Oup's on renlentit le rythme.

Ça suit la Biorythmie politique au Québec.

1- Quand les élections s'en viennent... la courbe est dans le haut.
On promet toutes sortes de projets et de promesses.
On s'en fou.

2- À mi-mandât, la courbe est rendu dans le bas.
On a pas l'argent promis. On cherche à couper...

Mais patientez...

La courbe, lorsque celle-ci aura une tendance vers le haut...

1- Les élections s'en viennent...

2- On va recommencer à sortir nos projets de fous, nos promesses...

V O I L À
_________________
MARTRAIN

Martin C. / Railfan Photographe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Jeu Aoû 18, 2011 6:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Politique! Politique! Politique! Politique! Politique! Trops de politique! Lorsque les politiciens parlent, c'est pour ne rien dire...

Beaucoups trops de bruit pour rien en fin de compte!

Que dire d'autres?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
nanar



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 1740
Localisation: Lyon (France) - âge : 66 ans

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2011 3:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut

En fait, tant que les projets de vos VILLES seront basés sur l'argent du QUEBEC, ça continuera comme ça.
Quand vous payerez vous même directement vos infrastructures, ce sera VOTRE choix de les construire ou pas.
Rien que 250 dollars par an et par Grand Montréalais dégageraient 800 millions chaque année. (c'est une moyenne, les pauvres payeraient moins et les riches davantage)


A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LOGIK



Inscrit le: 14 Fév 2009
Messages: 388
Localisation: Blainville

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2011 7:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vous oubliez aussi que la moité de nos impôts et taxes sont envoyés à Ottawa... et Ottawa ne fait aucun projet de transport dans la province, ils ne sont même pas capable de faire un autre pont pour remplacer Champlain... c'est tout Québec qui se ramasse avec la grosse facture...

Puisque nous n'avons pas de couille nous somme "pogné" dans ce système ou le Québec n'a plus aucun poids dans le Canada
_________________
OPUS
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Denis309



Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 1185
Localisation: CT Stinson

MessagePosté le: Ven Aoû 19, 2011 7:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

LOGIK a écrit:
Vous oubliez aussi que la moité de nos impôts et taxes sont envoyés à Ottawa... et Ottawa ne fait aucun projet de transport dans la province, ils ne sont même pas capable de faire un autre pont pour remplacer Champlain... c'est tout Québec qui se ramasse avec la grosse facture...

Puisque nous n'avons pas de couille nous somme "pogné" dans ce système ou le Québec n'a plus aucun poids dans le Canada


Surtout depuis les dernières élections..... Québec = NPD, reste du Canada = CONservateur... On est pas mal seul et les conservateurs ne nous ferons pas aucune faveur... c'est sur
_________________
Chauffeur, CT Stinson
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Transport par train Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com