metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La privatisation s'en vient
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Urbanisme et politique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
marcelfallu



Inscrit le: 23 Oct 2002
Messages: 1534

MessagePosté le: Lun Fév 02, 2004 9:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Envelobus a écrit:

Contrairement à Marcel Fallu, je préfère voir les gros joueurs s'installer plutôt que les petits transporteurs de broche à foin, avec leurs flottes de vieux Thomas 1975 fumants, rouillés, rafistolés, et qui n'existent que le temps d'un contrat.

Les yeux se tournent vers deux géants : Bombardier Transport pour le matériel lourd (le métro) et Kéolis-Lavalin pour les autobus.


Non, en fait, je suis d'accord. Je trouve aussi que les transporteurs privés régionaux sont très broche à foin.

Citation:

Marcel, tu t'inquiètes de ce qui pourrait arriver à Québec. Pas moi ! Si, pour attirer le privé, Québec devait mettre en place le reste du réseau métrobus (promis depuis 14 ans) et le confier au privé, ce serait l'occasion de renforcir ce réseau et d'en faire l'épine dorsale du réseau de transport. Exploitée à même le reste du réseau, les lignes 800-801 (métrobus) n'ont pas joué leur rôle convenablement. Créées en 1992, ces lignes ont vu leur achalandage bondir immédiatement, puis se stabiliser très rapidement, faute d'une incapacité à bien gérer l'offre et la demande. Et pendant ce temps, de 1992 à 2004, la part des déplacements par autobus est passée de 16 % à 10 % de tous les déplacements motorisés dans la région desservie par le RTC, ce qui est lamentable.

Le réseau métrobus non complété n'a pas joué son rôle d'épine dorsale, et le reste du réseau, à l'exception de quelques lignes (87, 7, 3) n'a cessé de dépérir et de coûter de plus en plus cher, grévant les ressources de plus en plus rares. Il y a des remises en question qui n'ont pas été faites et qui devront l'être. À qui servent ces autobus vides qui roulent sur la Grande-Allée (circuit 11) ? À personne, sinon à garder des chauffeurs et du matériel roulant qui serait plus utile ailleurs. Des lignes comme la 11, il y en a plusieurs parmi les 96 du réseau.

Autre aspect de la question : l'esprit de clocher à Québec est absolument indéracinable. De là proposer un solide réseau métrobus (fut-il exploité par le privé - le privé n'a pas fait ses preuves, mais le RTC l'a fait et a malheureusement prouvé que l'efficacité n'était pas sa marque de commerce) et de laisser aux arrondissements le soin d'établir leurs besoins en matière de TEC, il n'y a qu'un pas que je franchirais volontiers. La desserte fine des quartiers devrait revenir aux arrondissements, qui sont les mieux placés pour définir leurs besoins en transport. Il est temps de reconnaître que le nivellement du service a été un désastre pour la majorité et pire, ce sont les quartiers défavorisés qui ont été les plus touchés (les coûts excessifs de la desserte des quartiers à faible densité ont été refilés, par l'uniformisation des tarifs, aux usagers des quartiers les plus denses, où se retrouve la majorité des gens à plus faibles revenus).

Du côté de Montréal, il est de plus en plus clair que la survie du métro passe par son autonomie de gestion. Du côté des autobus, là aussi le futur passe par des lignes solides, capables de jouer le rôle du métro dans les secteurs non desservis. L'arrêt d'autobus à chaque porte, c'est du passé.


Vous avez sans doute raison, mais il faut croire que je m'accroche encore à un idéal de normes de service minimal universelles Pour ce qui est du RTC, une réforme du fonctionnement du Métrobus s'impose, et vite! Des réinvestissements aussi! Il faut plus de voies réservées qui fonctionnent plus longtemps, plus de feux cigares, plus d'abribus chauffants et surtout des bus articulés. Mais je crois, enfin de compte, qu'on devrait plutôt se débarasser du réseau Express et le confier au privé*. Des dizaines de lignes à quelques voyages par jour, ça maintient une flotte d'autobus d'une taille déraisonnable. On pourrait ainsi se débarasser de tous les rafiots d'avant 1990.

*: Sauf les lignes 330 et 350, qu'il faut renforcer puisqu'elles sont un complément utile et rapide au Métrobus, et une autre ligne express à créer qui relierait le centre-ville au secteur Lebourgneuf et au Terminus Les Saules. Ces trois lignes fonctionneraient toute la journée, en début de soirée et les après-midi de fin de semaine. Petit projet personnel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
sherwood



Inscrit le: 02 Avr 2003
Messages: 244

MessagePosté le: Ven Fév 06, 2004 10:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lunik a écrit:
pour les services privatisé en France, je vais me renseigner, je connais certaines personne a la TAG (Transport de l'Agglométarion Grenobloise) depuis un bon moment. et il me semble que c'est en partie privé ou géré par le privé. mais moi aussi je serais intéressé a en savoir plus

mais ton exemple du métro pour Bombardier... pour la tarifications, serait-il comme aujourd'hui?, je ne connais pas le privé, et le service/tarifs qu'un secteur privé occasionne...


demande leur qui te renseigne sur la privatisation qui a eu lieu voila a peut pres 15 ans a Londre avec Margaret Thatcher ils ont presque tout privatisé et des années plustard ils se sont appercue que sa leur aurait couté moins cher de continué a payé (déficitaire) que de racheté $$$$ milliard ?????? C'est ca que charest veut pour le quebec ??????? renseignez vous au sujet de Londre en Angleterre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mactin



Inscrit le: 20 Avr 2003
Messages: 107
Localisation: Saint-Laurent

MessagePosté le: Ven Fév 06, 2004 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
renseignez vous au sujet de Londre en Angleterre


La privatisation a été un succès à Londres et au Royaume-Uni en général. Seul le cas "Rail Track" a été un échec.

Le service d'autobus de Londres a été entièrement privatisé et c'est un grand succès. Le service est meilleur et les cie font constamment des pressions pour obtenir plus de place dans la rue pour leurs autobus. Depuis quelques mois, le "Congestion Charge" impose à chaque auto des frais de 12$ pour entrer au centre-ville. Les cie d'autobus on énormément contribué à sa mise en place. Il y a maintenant 15% à 20% moins d'autos au centre-ville. Le modèle utilisé est que chaque ligne d'autobus est une franchise indépendante, les éperateurs soumissionent pour les lignes et les contrats sont aloués pour 2 à 5 ans. Une évaluation rigoureuse est faite des apérateurs et certains on été foutus à la porte ou ont vues leur proportion de contrat grandement réduit. Au début, chaque garage de "LondonTransport" a été imparti séparément l'un de l'autre avec des contrats de départ pour ce lancé en affaires. Après quelques temps ils pouvaient ce concurencé entre eux et être vendus à d'autres intérêts. UN GRAND SUCCÈS SUR TOUTE LA LIGNE.

Le métro, viens juste d'être mis en mode PPP (partenariat-privé-public). TfL (Transport for London) sera responsable de l'opération des trains, les 3 contracteurs (2 en réalité cas une cie a obtenue 2 contrats) fournissent les trains et l'entretient du réseau. Le réseau reste de propriété publique. Le trains sont de propriété privée, notez qu'une des lignes de Métro, la Northern Line, opérait déjà avec des trains loués a long terme d'Alstom. Depuis 3 ou 4 ans on a mis sur pied des compagnie-fantomes représentant les 3 contrats. Ça ne fait pas assez longtemps que ça dure pour jugé du succès ou de l'échec mais je suis généralement positif.

Pour les trains de banlieu, c'est pas mal plus compliqué. L'infrastucture "rail" a été privatisé séparément de l'opération (et la propriété) des trains. Ont croyais à l'époque que les "rails" ne seraient pas une entreprise déficitaire. FAUX. Rail Track a eu d'énormes problèmes d'image publique et on l'a acusé de ne pas entretenir les voies convenablemement suite a quelques accidents, personellement je ne suis pas sûr de ça. Rail Track a fait faillite et une socièté quasi-publique, Network Rail, sans but lucratif est maintenant propriétaire des voies et est responsable de l'entretient. Le problème de la l'utilisation du réseau à pleine capacité n'est pas prêt d'être résolu et est d'un ordre différent.

Pour l'opération des trains c'est un grand succès, sauf pour la partie sud de l'angleterre surtout au Kent, East-Sussex et West-Sussex. Les trois opérateurs ont énormément de difficulté. Tous sont d'accord que les difficultés sont dus à la vétusté du réseau et de l'équippement érité du système public et du sous-investissement cronique pendant 25 ans. Encore plus grave est que le réseau est utilisé litéralement à 125%. Les trains sont bondés et le moindre retard entreine un effet cascade impossble à rétablir. C'est tout un bordel qui est IMPOSSIBLE (ou presque) à règler.

Pour la banlieu nord de Londres et le reste du pays, c'est un succès retantissant. Les opérateurs ont augmenté le service tant qualitativement que quantitativement.

Mon avis personel est que la privatisation est très loin d'être un échec au Royaume-Uni. Ça n'as pas été le remède à tous les maux. J'ai de la peine à imaginer ce que ça serait autrement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
matt_mcl



Inscrit le: 09 Aoû 2001
Messages: 1699
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Ven Fév 06, 2004 1:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Entre deux maux, je préfère le moindre, et je ne crois pas que la privatisation charestienne vas en être le moindre. Je lui fais confiance de détruire notre TEC si ça procède. Point.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
matt_mcl



Inscrit le: 09 Aoû 2001
Messages: 1699
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Ven Fév 06, 2004 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Re Angleterre, ce n'est pas du tout l'avis de mon amant, qui habite en Angleterre; je vais lui demander d'écrire de quoi, mais il est anglophone monolingue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Envelobus



Inscrit le: 20 Oct 2002
Messages: 3737

MessagePosté le: Ven Fév 06, 2004 9:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

matt_mcl a écrit:
Entre deux maux, je préfère le moindre, et je ne crois pas que la privatisation charestienne vas en être le moindre. Je lui fais confiance de détruire notre TEC si ça procède. Point.


Je suis aussi inquiet que toi car Charest semble préférer la privatisation à l'anglaise, un cauchemar, et non la gestion déléguée à l'européenne, qui a réussi dans bien des pays.

Je soupçonne par ailleurs le lobby des propriétaires d'autobus de contribuer à sa réflexion et ça, ça signifie le modèle transport scolaire, le bordel quasi total.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Envelobus



Inscrit le: 20 Oct 2002
Messages: 3737

MessagePosté le: Ven Fév 06, 2004 9:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

matt_mcl a écrit:
Re Angleterre, ce n'est pas du tout l'avis de mon amant, qui habite en Angleterre; je vais lui demander d'écrire de quoi, mais il est anglophone monolingue.


Je crois qu'il faut faire la distinction entre les transports londoniens et ceux du reste de l'Angleterre.

Mais je n'ai pas suivi l'évolution de la situation.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Muffin



Inscrit le: 04 Nov 2003
Messages: 334

MessagePosté le: Sam Fév 07, 2004 4:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

moi, la privatisation, bof...je ne suis pas trop instruit, pas fort sur les statistiques, ne voit pas la différence entre une compagnie de TEC privatisée subventionnée par le gouvernement ou, un service public subventionné par...le gouvernement?

La seule différence que je vois est que, comme c'est présentement, ça m'a permis après bien des années, d'avoir un job bien rémunéré avec un fond de pension. Il en reste peu, en privatisant, ce serait peut être couper l'herbe sous le pied de ceux qui comme moi ne sont pas doués pour les études...mettre fin à une des bonnes job sur le peu qu'il reste accessible encore aux gens comme moi et, peut être vos enfants.

Si demain, on m'enlève mon salaire et...fond de pension, ben, malgré que je suis convaincu qu'il va y avoir en masse de gens qui feront mon travail quand même, moi, je démissionnerai pour retourner gagner facilement le même salaire net sans, avoir à payer d'impôt que, d'après moi, seulement 20% de la population paye actuellement.

Présentement, il y a un nombre incroyable de démissions parmi les nouveaux employés...ça ne se garroche pas pour appliquer non plus et, j'aimerais bien voir ce que ça serait un coup devenu privé? Je le verrais de loin car je ne resterais pas.

Ça peut sembler pessimiste, défaitiste etc,etc...peut être à cause que je me suis fait agresser encore une fois physiquement hier soir et, ben non, je ne suis pas en CSST, pas de temps à perdre avec ça mais me suis fait reprocher de m'être encore une fois défendu, très légèrement. À 10, 11,12 ou 13 $ de l'heure sans pension, il va y avoir un changeur en moins...jamais été agressé dans une "shop".

Salutation

Muffin (ben oui, contre la privatision. Optimiste, je n'y crois pas une seconde, ça ne se fera pas)
_________________
Muffin
Banlieusard
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Envelobus



Inscrit le: 20 Oct 2002
Messages: 3737

MessagePosté le: Sam Fév 07, 2004 1:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au risque de me répéter :

- oui à une gestion dépolitisée, fut-elle privée, afin que nos sociétés de transport soient gérées par des gens du milieu des transports ;

- non à une privatisation de la main d'oeuvre qui aurait pour but la mcdoïsation des emplois dans ce secteur (même si les syndicats de ce secteur auraient grand intérêt à se moderniser).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
matt_mcl



Inscrit le: 09 Aoû 2001
Messages: 1699
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Sam Fév 07, 2004 3:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La Presse dit aujourd'hui que Charest semble reculer sur le projet de Suroît, après la grosse manif qu'il y a eu. Sans rélation à la présente, sauf que ça démontre que la pression publique peut lui persuader de changer d'avis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Urbanisme et politique Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com