metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CDPQ Infra - Réseau Express Métropolitain
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 18, 19, 20 ... 48, 49, 50  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Le métro de Montréal et d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Jeu Oct 20, 2016 7:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le maire de Québec, M. Labeaume, dit qu'il va parler au Premier Ministre si le projet du RÉM de la CDPQ empêche les trains de VIA de se rendre au centre-ville de Montréal.

Le Ministre fédéral Yves Duclos donne son appui au maire Labeaume et fait également pression afin que les trains de VIA puissent emprunter le tunnel du Mont-Royal et se rendent au centre-ville.

Lien: http://www.journaldequebec.com/2016/10/19/train-grande-frequence-si-ca-ne-marche-pas-je-vais-appeler-le-pm-dit-labeaume
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mar Oct 25, 2016 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que c'est un bel argument: https://www.facebook.com/groups/AMTDeuxMontagnesRallygroup/permalink/1815951338683426/

Citation:
N'oubliez pas de signer la pétition: https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-6281/index.html

‎George Ad‎ à Transport collectif Grand Montréal
22 octobre, à 17:09
Voici une très bonne réponse à l’empressement du premier ministre M. Couillard sur le projet du RÉM, rédigé par un usager facebook. À lire :

« Cher M. Couillard,

Bien que de nombreux Québécois aient applaudis, au mois d’avril dernier, l’engagement de la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec d’investir massivement dans les projets de transport en commun, il reste cependant que cela ne doit non plus empêcher les gens d’avoir un sens critique et de prendre du recul.

Oui, certes, comme vous l’avez dit, il est vrai qu’on ne peut pas mettre tout le monde d’accord. Mais il faut aussi savoir que si les gens formulent des préoccupations ou des critiques, surtout sur un projet de cette ampleur qui aura un impact majeur sur la société québécoise, notre gouvernance et notre planification en transport à long terme, ils le font de manière légitime car nous vivons dans une société libre et démocratique. Ils ne s’opposent pas juste dans l’objectif de s’opposer, ou encore pour jouer au petit village gaulois, isolé, résistant à l’envahisseur romain ou encore pour être des « chialeurs ». Ils le font car plus les gens débattent, plus ils analysent, plus ils se posent des questions. Ils le font car nous avons des citoyens qui sont informés et vigilants et qui participent à la vitalité démocratique qui fait du Québec une terre libre et de sa société une société chaleureuse et accueillante. D’où voilà l’importance du débat, de la discussion et de s’exprimer librement. Il n’est pas ici question de tomber dans des propos ou des raisonnements simplistes.

Le problème dans ce cas-ci est que lorsque les gens se posent plus de questions, ils ne reçoivent que peu d’informations et certains choix dans le cadre du projet du RÉM n’ont pas été bien expliqués. Ceci est particulièrement vrai et important à partir du moment où plusieurs maires et élus disent eux-mêmes qu'ils n'ont pas été consultés avant le dévoilement du projet du RÉM de la CDPQ, que 6 des ministères de notre gouvernement (Ministère des Transports, Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Ministère des Affaires municipales, Ministère du Développement durable et de l’Environnement, Ministère de la Santé et des services sociaux, Ministère des forêts, de la faune et des parcs) ont émis de fortes réserves et mêmes jugés irrecevables les données et les études qui leur ont été transmises par CDPQ Infra. Ceci est aussi particulièrement vrai et important à partir du moment où plusieurs intervenants et experts indépendants au BAPE parviennent à démontrer que sur certains plans, d’autres choix, d’autres technologies ou solutions pour le projet du RÉM auraient été préférables et parviennent à démontrer que les impacts négatifs de ce projet, par ces autres choix, auraient pu être limités, sans compromettre ou complexifier d’autres projets à l’avenir ainsi que notre gouvernance, et sans entraîner non plus la radiation massive d’actifs publiques de haute valeur, payés aux frais des contribuables aux cours des 20 dernières années.

En fin de compte, tout ceci vient démontrer que c'est à la future Autorité Régionale de Transport Métropolitain (ARTM) de faire l'évaluation des projets de transport en commun, comme celui du RÉM, et ce n'est sûrement pas à une entreprise, comme la CDPQ Infra, qui gère comme une entreprise privée, qui n’est pas non plus soumise au contrôle des élus, du public et à la loi d’accès à l’information, de venir imposer un mode, de monopoliser des infrastructures et des actifs publiques, ainsi que les budgets qui vont paralyser le développement du transport en commun pendant plusieurs années, au même moment où le gouvernement provincial et fédéral ouvrent une nouvelle ère pour les grands projets d’infrastructures. Dans le « Projet de la paix perpétuelle », Kant a dit ceci : « toutes les actions relatives au droit d'autrui, dont la maxime n'est pas susceptible de publicité, sont injustes » (en d’autres termes, tout ce qu’on n’a pas à cacher, on ne doit pas le cacher).

Ainsi, accepter ce projet de la CDPQ sans débattre, sans se poser des questions, sans remettre en cause plusieurs de ces choix et aspects, sans critiquer, ça serait remettre en question et rejeter notre droit à l’expression et notre vitalité démocratique et notre engagement en tant que citoyens informés et libres dans une société prospère. Ceci est très important quand la vaste majorité du monde sait qu’un choix à court terme, précipité, risque de nous faire manquer tous nos objectifs et de nous coûter très cher à l’avenir, si on ne s’assure pas non plus d’avoir une vraie vision. »

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201610/17/01-5031262-train-electrique-couillard-presse-de-construire.php

_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1912
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar Oct 25, 2016 6:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
En fin de compte, tout ceci vient démontrer que c'est à la future Autorité Régionale de Transport Métropolitain (ARTM) de faire l'évaluation des projets de transport en commun, comme celui du RÉM...

Je partage cela à cent pour-cent. Quels que soient les mérites du projet de CDPQ-Infra, l'autorité publique compétente ne doit en aucun cas abdiquer sa capacité d'analyser et de critiquer le projet et son pouvoir - que dis-je : son devoir - de dire "oui", "non" ou "oui, mais".
_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mar Oct 25, 2016 6:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

M.L. a écrit:
Citation:
En fin de compte, tout ceci vient démontrer que c'est à la future Autorité Régionale de Transport Métropolitain (ARTM) de faire l'évaluation des projets de transport en commun, comme celui du RÉM...

Je partage cela à cent pour-cent. Quels que soient les mérites du projet de CDPQ-Infra, l'autorité publique compétente ne doit en aucun cas abdiquer sa capacité d'analyser et de critiquer le projet et son pouvoir - que dis-je : son devoir - de dire "oui", "non" ou "oui, mais".


Et justement il est là le problème, on l'a démantelée. Elle ne sera en fonction qu'au moment où on aura déjà accepté l'entente et les tarifs du RÉM et lorsqu'on fera la première pelletée de terre...
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Canadienpacific



Inscrit le: 15 Oct 2001
Messages: 1376
Localisation: Montr?al

MessagePosté le: Mar Oct 25, 2016 6:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le "débat" il s'est fait. D'une façon peut-être un peu trop expéditive au goût de certains, je l'admet, mais il s'est tout de même fait cet été et cet automne. Certaines améliorations ont été faites pour rendre le projet plus acceptable d'un plan social, environnemental et patrimonial, et il est certain que d'autres bonifications seront faites d'ici le début des travaux.

Je ne comprend foncièrement pas trop ce que les plus farouches opposants du projet (y compris la personne derrière les pseudonymes de George Ad, AMTFan1, etc.) veulent. Retourner à la table à dessin? Et proposer quoi? Un tram-train? Un train lourd? Chacun y va de ses propres suggestions contradictoires, de ses interprétations parfois douteuses des données (le fameux mythe du REM comme n'ayant pas une capacité plus grande que le train de Deux-Montagne; laissez moi rire!) et se braque quand on ose se ranger derrière les choix de la caisse et (croyez moi, ça ne m'arrive pas souvent) du gouvernement. Pire encore, le tract distribué par des membres SCFP ment impunément au public; et c'est qui qui se drape de la vertu du débat public et de la démocratie? Je pose la question, un peu naïvement: de quelle manière le projet pourrait réalistement être modifié pour vous satisfaire?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Mar Oct 25, 2016 11:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Canadienpacific a écrit:
Le "débat" il s'est fait. D'une façon peut-être un peu trop expéditive au goût de certains, je l'admet, mais il s'est tout de même fait cet été et cet automne. Certaines améliorations ont été faites pour rendre le projet plus acceptable d'un plan social, environnemental et patrimonial, et il est certain que d'autres bonifications seront faites d'ici le début des travaux.

Je ne comprend foncièrement pas trop ce que les plus farouches opposants du projet (y compris la personne derrière les pseudonymes de George Ad, AMTFan1, etc.) veulent. Retourner à la table à dessin? Et proposer quoi? Un tram-train? Un train lourd? Chacun y va de ses propres suggestions contradictoires, de ses interprétations parfois douteuses des données (le fameux mythe du REM comme n'ayant pas une capacité plus grande que le train de Deux-Montagne; laissez moi rire!) et se braque quand on ose se ranger derrière les choix de la caisse et (croyez moi, ça ne m'arrive pas souvent) du gouvernement. Pire encore, le tract distribué par des membres SCFP ment impunément au public; et c'est qui qui se drape de la vertu du débat public et de la démocratie? Je pose la question, un peu naïvement: de quelle manière le projet pourrait réalistement être modifié pour vous satisfaire?


"Farouche opposant"...

Je ne pense pas que ce soit nécessaire de me fatiguer davantage de discuter avec vous si c'est pour me qualifier de "farouche opposant"... Et je ne vais pas non plus exposer une nouvelle fois les raisons pour lesqelles je trouve des côtés positifs, mais aussi négatifs à ce projet. J'ai fait l'exercice suffisamment de fois...

Mais je trouve que ce qui est vraiment malheureux, pas seulement dans ce débat sur le RÉM, mais dans n'importe quels autres débats (que ce soit le printemps érable en 2012, le gaz de schiste, la charte des valeurs, le débat en ce moment même sur l'accord de libre-échange Canada-Europe et l'histoire de Wallonie, etc...) c'est que c'est très facile pour le commun des mortels de tomber dans des propos simplistes, dans le mépris ou encore de dénigrer lorsqu'on rencontre des avis contradictoires aux siens... Les valeurs, les opinions et les avis sont pluralistes et il y a beaucoup de monde qui (malheureusement) ne le saisissent pas...

J'ai été dans un autre forum, que j'ai finalement décidé de quitter, après que certains membres m'aient gonflés à bloc et m'aient fait perdre patience dans la discussion, notamment en allant jusqu'à me qualifier de manière simpliste comme "partisant du statu quo" ou se moquant tout simplement de mon pseudonyme "AMTFan1", simplement parce-que j'exposais mes critiques et mes préoccupations sur le RÉM. Évidemment je suis devenu agressif, mais c'est parce-que s'il y a une chose que je ne supporte pas, c'est lorsque des gens sombrent dans des raisonnements simplistes ou dans la moquerie, ou encore se prennent la grosse tête...

À moins que je sois trop sensible sur le sujet, ce qui serait normal car je suis très intéressé et impliqué sur les sujets de transport.

Mais je finirai en disant ceci: dans le cas du projet du RÉM, il n'est pas question ici de savoir qui a tort ou qui a raison, de savoir qui a une meilleur opinion que quelqu'un d'autre, de savoir qui est pour ou qui est contre. Tout cela est subjectif. Mais à partir du moment que des problématiques et des enjeux sont soulevés, je pense qu'il est temps de cesser de porter des lunettes roses, de regarder objectivement les choses et d'arrêter d'accepter n'importe quoi. Car la vrai question et le vrai enjeu concernent notre gouvernance et notre planification en transport ainsi que nos projets futurs.

@Canadienpacific: Libre à vous de répondre ou encore de disséquer mes propos pour tout simplement m'enlever de la crédibilité ou encore pour prouver que j'ai tout faux, etc... Faites ce que vous voulez...

Mais ne vous attendez pas à ce que je vous réponde, car je sais déjà comment ce genre de discussion se termine (et parfois mal)... J'ai déjà dit tout ce que j'avais à dire...
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Canadienpacific



Inscrit le: 15 Oct 2001
Messages: 1376
Localisation: Montr?al

MessagePosté le: Mer Nov 02, 2016 11:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

La deuxième série de portes ouvertes aura lieu fin novembre/début décembre: https://www.cdpqinfra.com/fr/content/deuxième-tournée-de-portes-ouvertes-cdpq-infra-invite-la-population-à-découvrir-les-stations
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Ven Nov 04, 2016 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

À surveiller mardi le 8 novembre de 8h30 à 10h30.


Demande concernant une Commission des transports et de l'environnement.

Interpellation de la députée de Sainte-Marie−Saint-Jacques au ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports sur le sujet suivant : Le Réseau électrique métropolitain (REM) et son impact global sur le développement et le financement des transports collectifs au Québec.

http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/en-direct-webdiffusion.html
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Lun Nov 07, 2016 9:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que c'est une très bonne réflexion dans cet article: http://www.ledevoir.com/politique/montreal/484052/transport-collectif-le-difficile-equilibre-du-public-et-du-prive

Citation:
TRANSPORT COLLECTIF

Le difficile équilibre entre public et privé

7 novembre 2016 |Florence Sara G. Ferraris | Montréal

Bousculé de toutes parts, le transport collectif cherche un second souffle depuis déjà quelques années. En raison d’un financement insuffisant, il devient de plus en plus difficile pour les pouvoirs publics d’offrir des services efficaces. Pour pallier ce problème, des partenariats avec le secteur privé se multiplient aux quatre coins du monde. Pistes de réflexion.


Des services de transport adapté assurés par des compagnies de taxis montréalaises au transport interurbain, en passant par le transport collectif dans les banlieues de la région métropolitaine offert par des entreprises spécialisées, le secteur privé joue déjà un rôle important dans la gestion et le déploiement des transports publics au Québec. Et avec le projet de Réseau électrique métropolitain proposé par la Caisse de dépôt et placement, le privé n’aura peut-être jamais été aussi présent depuis la nationalisation des sociétés de transport au tournant des années 1950.

Il serait toutefois possible d’en faire encore beaucoup plus, croit l’Institut économique de Montréal (IEDM). Dans une note économique intitulée Le transport en commun au tournant de la privatisation publiée à la mi-octobre, les chercheurs Germain Belzile et Vincent Geloso avancent qu’une plus grande inclusion du privé, notamment au sein de la Société de transport de Montréal (STM), assurerait une gestion des services plus efficace et, surtout, à moindre coût.

« C’est le principal avantage du privé, explique Germain Belzile, chercheur associé senior à l’IEDM depuis une dizaine d’années. Il en fait souvent bien plus pour beaucoup moins. Surtout quand on sait que les sociétés de transport, dans leur modèle actuel, coûtent extrêmement cher aux contribuables, sans vraiment être capables d’assurer un service adéquat. » Dans le cadre de leur recherche, son collègue et lui se sont particulièrement intéressés au cas de la STM où, selon leurs constats, les frais de fonctionnement auraient augmenté cinq fois plus vite que le nombre de kilomètres parcourus au cours des cinquante dernières années.

Selon les deux chercheurs, la STM — et les Québécois, qu’ils soient usagers ou non des transports en commun — gagnerait à ce qu’une partie de ses services, comme certaines lignes d’autobus ou le prolongement des lignes de métro, par exemple, soient privatisés. « Faire intervenir le privé ne peut qu’avoir du bon, croit le chercheur. Ça ajoute une saine concurrence sur le marché et, ultimement, cela pousse tout le monde à se dépasser. »

Interrogée sur le sujet, la STM s’est toutefois montrée catégorique : pas question de privatiser, que ce soit en partie ou entièrement. « Nous fermons la porte complètement à cette éventualité », affirme sans détour la porte-parole de l’organisme Amélie Régis, en précisant que, en comparaison à ce qui se fait ailleurs dans le monde, la société montréalaise est déjà très performante. « D’autant plus que la nouvelle gouvernance en transport collectif se mettra en place prochainement à Montréal, et que nous serons liés par un contrat de performance » à la nouvelle Autorité régionale de transport métropolitain.

Modèle mixte

Le secteur privé occupe déjà une place importante dans la gestion et la mise en oeuvre des transports publics québécois, expose Philippe Cousineau Morin, coordonnateur aux affaires publiques pour Transport 2000, une association vouée à la défense des usagers du transport en commun. À Montréal, par exemple, ce sont vers les compagnies de taxi que la Société de transports s’est tournée pour offrir une large portion de son service de transport adapté. En tout, ce sont ne sont pas moins de 14 compagnies qui épaulent la STM dans le déploiement de ces services particuliers.

Idem pour le transport interurbain qui est, lui aussi, assuré par des compagnies privées. On peut ainsi penser à Orléans Express, la filiale québécoise de l’entreprise française Keolis, qui offre des navettes entre Montréal et Québec et qui dessert toujours certaines régions plus éloignées.

« Il est tout à fait possible de faire des partenariats avec le privé ou encore de déléguer certains services, reconnaît Philippe Cousineau Morin. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut que le secteur public délaisse ces services parce qu’ils ne sont pas rentables. Se demande-t-on si les routes sont rentables ? »

Selon lui, si on décide d’impliquer le privé, il est toutefois primordial que la planification de ces services demeure dans le giron public parce que la mobilité est un service et un actif publics, au même titre que la santé ou l’éducation.

À chacun son rôle

Même son de cloche du côté de la professeure à l’Université du Québec à Montréal Florence Junca-Adenot. « Le transport est et doit toujours être un service public, avance celle qui est également directrice du Forum URBA 2015. Sa planification, sa conceptualisation, doit donc rester entre les mains de nos élus et des fonctionnaires si on veut qu’il demeure au service du public, qu’il ne perde pas sa vocation première de permettre au plus grand nombre de pouvoir se déplacer. »

Une fois cela établi, ajoute-t-elle, tout n’est pas noir ou blanc. Par exemple, le public est essentiel si on veut que le transport s’intègre de façon harmonieuse à la trame urbaine et aux autres services municipaux. À l’inverse, des partenariats avec le privé peuvent devenir particulièrement intéressants pour régler l’épineux problème du dernier kilomètre dans les milieux moins denses.

« On ne peut pas complètement écarter le privé du tableau, ce serait renoncer à une expertise que le public n’a parfois ni le temps ni les moyens de développer, précise cette spécialiste de la mobilité urbaine. On est condamnés à travailler ensemble; maintenant, ce qu’il faut faire, c’est trouver un équilibre pour s’assurer que le partage des tâches se fasse en gardant toujours en tête ce pour quoi on fait du transport collectif : pour le bien du public. »

_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3642
Localisation: Laval

MessagePosté le: Jeu Nov 10, 2016 3:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

http://affaires.lapresse.ca/economie/transports/201611/10/01-5039903-train-de-la-caisse-cinq-consortiums-se-qualifient.php
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
webfil



Inscrit le: 14 Avr 2006
Messages: 2327

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2016 12:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:
http://affaires.lapresse.ca/economie/transports/201611/10/01-5039903-train-de-la-caisse-cinq-consortiums-se-qualifient.php


Si Bombardier est choisi, on peut s'attendre à une livraison en retard de 4 ans et se faire dire que, et je cite, « tout est normal. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 10:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

webfil a écrit:
gl a écrit:
http://affaires.lapresse.ca/economie/transports/201611/10/01-5039903-train-de-la-caisse-cinq-consortiums-se-qualifient.php


Si Bombardier est choisi, on peut s'attendre à une livraison en retard de 4 ans et se faire dire que, et je cite, « tout est normal. »


J'avais énormément de respect pour Bombardier, qui était devenu notamment un véritable leader mondial dans le domaine du ferroviaire (en plus de celui de l'aéronautique). Mais depuis quelques temps, avec l'histoire de la livraison des métros Azur à Montréal, la livraison des tramways pour la TTC à Toronto, et maintenant, celui des SLR pour Metrolinx, je trouve que cette compagnie a perdu un peu de son prestige...

Son PDG a avoué, je pense que c'était cette fin de semaine, que sa compagnie avait même frôlé la faillite l'an dernier avec les délais pour la CSeries...

Je suis désolé pour les gens de La Pocatière (d'ailleurs, qui peut assurer que ça sera véritablement à La Pocatière que sera fabriqué le matériel roulant même si c'est Bombardier qui gagne?), mais je pense que ça serait peut-être mieux que ce soit un autre candidat que Bombardier...
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
andre md



Inscrit le: 06 Avr 2015
Messages: 31

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 11:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si Bombardier a le contrat du REM ca va se construire a l'usine de Kingston c'est la qu'ils construisent le SLR metrolinx de Toronto.

C'est a dire pas grand chose pour le Quebec. On devrai choisir Alstom ils ont une usine a Sorel c'est la qui font les boggies.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2606
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 7:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

andre md a écrit:
Si Bombardier a le contrat du REM ca va se construire a l'usine de Kingston c'est la qu'ils construisent le SLR metrolinx de Toronto.

C'est a dire pas grand chose pour le Quebec. On devrai choisir Alstom ils ont une usine a Sorel c'est la qui font les boggies.

Le SLR de Metrolinx est un tramway à quai bas alors que le REM est un métro léger à quai haut (pour maximiser la capacité). Rien n'empêche Bombardier d'utiliser/adopter la plateforme d'Azur (avec des voitures plus longues et plus larges) pour construire ses futurs trains.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
d_jeffrey



Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 684

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cybernaute a écrit:
andre md a écrit:
Si Bombardier a le contrat du REM ca va se construire a l'usine de Kingston c'est la qu'ils construisent le SLR metrolinx de Toronto.

C'est a dire pas grand chose pour le Quebec. On devrai choisir Alstom ils ont une usine a Sorel c'est la qui font les boggies.

Le SLR de Metrolinx est un tramway à quai bas alors que le REM est un métro léger à quai haut (pour maximiser la capacité). Rien n'empêche Bombardier d'utiliser/adopter la plateforme d'Azur (avec des voitures plus longues et plus larges) pour construire ses futurs trains.
Au fait rien n'empêcherait d'utiliser des azurs 6 voitures sur rail, il n'y a pas de minimum de largeur pour les rames. Ce serait la solution à bas coût pour Bombardier et pas de bogies Alstom.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
andre md



Inscrit le: 06 Avr 2015
Messages: 31

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 8:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vous meler les choses. Les tramway sont des flexity. Ils sont a plancher bas. Ils sont fabriquer a ThunderBay

Le SRL ou LRT metrolinx crosstown c'est des innovia300 fabriquer a Kingston par contre encore en etat de prototype.

Bref pas une bonne idee de faire confiance a Bombardier la dessus. Le Alstom Metropolis est une valeur sure qui a fait ces preuves.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2606
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2016 8:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

andre md a écrit:
Vous meler les choses. Les tramway sont des flexity. Ils sont a plancher bas. Ils sont fabriquer a ThunderBay

Le SRL ou LRT metrolinx crosstown c'est des innovia300 fabriquer a Kingston par contre encore en etat de prototype.

Bref pas une bonne idee de faire confiance a Bombardier la dessus. Le Alstom Metropolis est une valeur sure qui a fait ces preuves.

Le crosstown est un tramway et Metrolinx compte (comptais) utiliser le Flexity Freedom (http://www.thecrosstown.ca/news-media/whats-new/light-rail-vehicle-mock-up-makes-a-stop-at-mississauga-celebration-square). Je crois que vous faîtes référence aux trains pour le skytrain de Vancouver. Là, oui, vous avez raison, ça ferait plus de sens pour Bombardier de les construire à Kingston (surtout s'ils perdent le contrat de Metrolinx).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Réjean Benoit



Inscrit le: 21 Nov 2004
Messages: 247
Localisation: Montreal

MessagePosté le: Mer Nov 16, 2016 2:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

La confusion vient probablement de la Caisse, car elle a donnée Toronto comme exemple de ville utilisant la technologie Skytrain:
" Exemples :
> Sky Train et Canada Line (Vancouver) > Scarborough LRT (Toronto) "
www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/Reseau_electrique_métropolitain/documents/DA52.pdf

Pourtant Scarborough Rapid Transit sera démantelé au cout de 123 M $
http://www.toronto.ca/legdocs/mmis/2013/cc/bgrd/backgroundfile-60240.pdf

Raison évoqué pour se débarrasser du Skytrain : Scarborough RT
Priority 1: Support the development of Scarborough Centre as a vibrant urban node
….
Priority 2: Support the development of complete communities along the Avenues and improve local accessibility
Use transit to improve accessibility of local destinations within Scarborough to:
- Better connect people to everyday places;
- Make transit an attractive option for more journeys;
- Attract new transit riders; and
- Improve the quality of life for residents of Scarborough.
Investment in better transit, particularly along the designated Avenues, contributes to the creation of complete communities that meet people's needs for daily living, provides transportation choice and reduces auto dependency. 
http://app.toronto.ca/tmmis/viewAgendaItemHistory.do?item=2016.EX11.5

Toronto est l'endroit où est née la technologie Skytrain au Canada. Ils n'en veulent 30 ans plus tard. 2016 Montréal découvre cette nouvelle technologie.

On choisit une technologie dépassée dont seule Vancouver croit vraiment. Résultat: le transport collectif est 50% moins utilisé qu'à Montréal et est la plus congestionnée au Canada (et 3e en Amérique), car le Skytrain stimule l'étalement urbain.

Le Québec n'est pas à sa première erreur à la face du monde:
On a un stade olympique qui a été un honte nationale en 1976 par ce qu'il n'était pas terminé. Aujourd'hui le toit qui ne supporte pas la neige...

On a construit un 2e aéroport à Mirabel qui devait devenir la plaque tournante de l'aviation nord-américaine: démantelé aujourd'hui.

Bientôt, quelqu'un nous proposera les plans d'un nouvel avion supersonique révolutionnaire dont le nez s'incline. On va applaudir...
_________________
Auteur de la base de donnée Tramworld et du livre Tramworld. Très actif sur Twitter: https://twitter.com/TramWorld
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
d_jeffrey



Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 684

MessagePosté le: Mer Nov 16, 2016 3:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Réjean Benoit a écrit:
La confusion vient probablement de la Caisse, car elle a donnée Toronto comme exemple de ville utilisant la technologie Skytrain:
" Exemples :
> Sky Train et Canada Line (Vancouver) > Scarborough LRT (Toronto) "
www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/Reseau_electrique_métropolitain/documents/DA52.pdf

Pourtant Scarborough Rapid Transit sera démantelé au cout de 123 M $


Raison évoqué pour se débarrasser du Skytrain : Scarborough RT
Priority 1: Support the development of Scarborough Centre as a vibrant urban node
….
Priority 2: Support the development of complete communities along the Avenues and improve local accessibility
Use transit to improve accessibility of local destinations within Scarborough to:
- Better connect people to everyday places;
- Make transit an attractive option for more journeys;
- Attract new transit riders; and
- Improve the quality of life for residents of Scarborough.
Investment in better transit, particularly along the designated Avenues, contributes to the creation of complete communities that meet people's needs for daily living, provides transportation choice and reduces auto dependency. 
http://app.toronto.ca/tmmis/viewAgendaItemHistory.do?item=2016.EX11.5

Toronto est l'endroit où est née la technologie Skytrain au Canada. Ils n'en veulent 30 ans plus tard. 2016 Montréal découvre cette nouvelle technologie.

On choisit une technologie dépassée dont seule Vancouver croit vraiment. Résultat: le transport collectif est 50% moins utilisé qu'à Montréal et est la plus congestionnée au Canada (et 3e en Amérique), car le Skytrain stimule l'étalement urbain.


Le Québec n'est pas à sa première erreur à la face du monde:
On a un stade olympique qui a été un honte nationale en 1976 par ce qu'il n'était pas terminé. Aujourd'hui le toit qui ne supporte pas la neige...

On a construit un 2e aéroport à Mirabel qui devait devenir la plaque tournante de l'aviation nord-américaine: démantelé aujourd'hui.

Bientôt, quelqu'un nous proposera les plans d'un nouvel avion supersonique révolutionnaire dont le nez s'incline. On va applaudir...


Oh boy... Le SRT à Toronto est une ligne en banlieue qui ne sort de la banlieue, les gens de Toronto ont la perception que seul un métro lourd est une forme de service acceptable. Je suis certain que remplacer cette ligne par une SEULE station (au coût de 3G$) est une bien meilleure option. /sarcasme

La 2e raison est que le SRT n'a pas été maintenu adéquatement, tout comme la majorité des infrastructure en transport collectif de Toronto, et ce, contrairement à Montréal. Le SRT doit donc être refait au complet.

La 3e raison est que le troisième rail fonctionne mal en hiver, en plus de ne pas chauffer ces derniers, chose qui aurait dû être faite il y a des années. Le moteur à induction linéaire n'est donc pas opportun.

Ce qui est proposé c'est un métro léger. L'avantage avec un métro c'est qu'on peut densifier les environs, chose moins facile avec un SRB. Donc au lieu d'encourager l'étalement urbain, au contraire il encore le TOD.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Canadienpacific



Inscrit le: 15 Oct 2001
Messages: 1376
Localisation: Montr?al

MessagePosté le: Mer Nov 16, 2016 3:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Réjean Benoit a écrit:

Toronto est l'endroit où est née la technologie Skytrain au Canada. Ils n'en veulent 30 ans plus tard. 2016 Montréal découvre cette nouvelle technologie.

La "technologie Skytrain" ça n'existe pas... j'imagine que vous voulez dire les métros légers automatisés à moteur à induction de type Bombardier INNOVIA, puisque vous mentionnez que seule Vancouver développe encore cette technologie. Je ne connais pas suffisamment les avantages et inconvénients de cette technologie pour vous contredire (j'aurais même tendance, du peu que j'en saches sur le sujet, à vous donner raison). Ceci dit, le REM sera bel et bien un métro léger automatisé mais n'utilisera pas forcément le moteur à induction qu'on retrouve dans le Skytrain et le Scarborough RT. En fait, considérant le climat montréalais et la nature compétitive de l'appel de propositions, il serait même surprenant que Bombardier propose cette technologie. On verra bien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Le métro de Montréal et d'ailleurs Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 18, 19, 20 ... 48, 49, 50  Suivante
Page 19 sur 50

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com