George Juhasz Jean Cartier

Les Patriotes de 1837-1838, 1966

Émail cuit sur acier
Murale centrale : longueur 5,5 m × hauteur 4,2 m
Murales jumelées : longueur 14,2 m × hauteur 1,7 m chacune

Emplacement : Papineau, transept

Les Patriotes de 1837-38, vue d'ensemble panoramique
Vue d'ensemble panoramique

Les Patriotes de 1837-38, murale ouest
Murale ouest

Les Patriotes de 1837-38, murale centrale
Murale centrale

Les Patriotes de 1837-38, murale est
Murale est

Les Patriotes de 1837-38, détail

Les Patriotes de 1837-38, détail

Les Patriotes de 1837-38, détail
Détails

Ce triptyque historique remarquable au sujet de la révolte des Patriotes est un excellent exemple de la politique sur l'art didactique promulguée par le directeur artistique Robert LaPalme.

Jean Cartier engagea George Juhasz pour créer les cartons; ce dernier étudia profondément l'histoire des Patriotes, visita plusieurs sites marquants de la révolte, et se rendit à Ottawa pour étudier les uniformes britanniques.

Par la suite, Cartier exécuta les murales dans un atelier à Stockholm (Suède). L'oeuvre mécénée par la Société des Artisans, coopérative d'assurance-vie.

La murale centrale arbore la figure héroïque de Louis-Joseph Papineau, dirigeant de la rébellion en faveur d'un gouvernement responsable et contre le pouvoir de l'élite Clique du Château. (Or, la station n'est pas nommée pour lui mais pour son père Louis.)

La murale représente aussi le peuple en révolte, un soldat britannique et un Patriote en ceinture fléchée, et une carte du sud-ouest du Québec avec les emplacements des monuments à la révolte, dont une carte du sud-ouest du Québec situant l'emplacement de différents monuments dédiésà la révolte, dont le Monument des Patriotes avoisinant.

Les panneaux sur les parois au-dessus de la voûte constituent un montage panoramique des événements de la révolte.

Liens externes :

  • Les artistes du métro : George Juhasz (Page Info-STM, Métro, 22 juillet 2004; format .pdf)